Maroc : un joueur du Mondial 1986 décède à 59 ans

L’équipe du Maroc a perdu ce lundi un ancien Mondialiste, a annoncé la fédération royale marocaine de football (FRMF).

L’ancien milieu des Lions de l’Atlas, Moncef El Haddaoui, est décédé ce lundi à l’âge de 59 ans, a indiqué l’instance sur son site officiel. “La Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF), en la personne de son Président, M. Fouzi Lekjaa, adresse, en son nom propre et au nom de la Direction Administrative, ses sincères condoléances à la famille de l’ancien international marocain, feu Moncef El Haddaoui, et à travers elle à toute sa famille et ses proches, ainsi qu’à la famille nationale du football, pour cette grande perte”, peut-on lire.

Deux CAN plus une Coupe du monde

Né le 21 octobre 1964, Moncef El Haddaoui (à ne pas confondre avec son contemporain Mustapha El Haddaoui) a porté les couleurs de la sélection marocaine dans les années 1980. Capitaine de l’équipe juniors en 1985, il a participé à deux éditions de la CAN, en 1986 en Egypte puis en 1988 au pays, lors desquelles l’équipe a terminé à chaque fois quatrième, ainsi qu’à la Coupe du monde 1986 au Mexique (sans jouer). Il a en outre pris part aux Jeux Méditerranéens de 1987 en Syrie et aux éliminatoires des Jeux Olympiques en 1988.

En club, El Haddaoui a joué pour l’AS Salé avec lequel il a été champion de deuxième division marocaine en 1986, avant de traverser la Méditerranée pour une carrière professionnelle au Europe, au Portugal notamment, où il est passé par Academica, Maritimo et Morense.

Plusieurs médias marocains lui ont rendu hommage suite à l’annonce de son décès. Néanmoins, ses anciens employeurs portugais n’ont pas encore communiqué sur sa disparition.

Maroc : un joueur du Mondial 1986 décède à 59 ans
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.