Maroc-RDC : Regragui-Mbemba, c’était chaud !

Dans le cadre du match de ce dimanche entre le Maroc et la République Démocratique du Congo (1-1) à la Coupe d'Afrique des Nations 2023, un moment particulier a capté l'attention des spectateurs et des médias. Si la rencontre n'a pas été marquée par des tensions particulières, une altercation entre le coach marocain Walid Regragui et le capitaine congolais Chancel Mbemba a tout de même créé un moment de tension notable.

Au coup de sifflet final, Mbemba était en train de prier, à genoux et les mains tendues vers le ciel. Approchant le roc congolais pour lui offrir une salutation respectueuse, le sélectionneur marocain a été surpris de voir le défenseur de l'Olympique de Marseille se relever et lui serrer la main sans le regarder directement. Dans un effort pour établir une connexion plus personnelle, Regragui lui a demandé de le regarder dans les yeux, en lui tenant le bras. C'est à ce moment-là que la situation s'est légèrement tendue.

Mbemba, peut-être frustré par le déroulement du match, a réagi en faisant des gestes de protestation, déclenchant l'agacement de Regragui et un attroupement général pour séparer les deux hommes. Bien que ce moment ait montré des signes d'une escalade potentielle, il ne s'est heureusement pas transformé en bagarre générale. Par la suite, un joueur marocain a voulu en découdre avec Mbemba dans le tunnel menant aux vestiaires, mais Yassine Bounou l'en a empêché et les tensions sont retombées.

Regragui : “ Il n'y a pas de soucis entre Mbemba et moi”

Cela arrive dans le football, j'ai beaucoup de respect pour Mbemba, a dédramatisé Regragui en conférence de presse d'après-match. C'est peut-être l'adrénaline qui l'a fait répondre comme ça. Ce qui est dommage, et c'est ce que j'ai dit à mes joueurs, il fallait rester plus calme, le Congo et nous, on n'a pas donné une bonne image. Après c'est peut-être avec la chaleur, la tension a été un peu élevée chez tout le monde. Il n'y a pas de soucis entre Mbemba et moi, ou l'équipe, c'est passé maintenant.” Ce bref échange intense entre le coach et le joueur a illustré la passion et l'intensité qui accompagnent souvent les matchs de haut niveau comme ceux de la CAN.

En dehors de cet incident, le match s'est déroulé normalement. Le Maroc a rapidement ouvert le score grâce à un but d'Achraf Hakimi, mais a été tenu en échec par une équipe congolaise résiliante, parvenant à égaliser pour finalement faire un match nul 1-1. Ce résultat laisse le Maroc en tête de son groupe avec quatre points, tandis que la RDC suit avec deux unités. La Tanzanie et la Zambie, qui doivent encore s'affronter, ont chacune un point.

Maroc-RDC : Regragui-Mbemba, c’était chaud !
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.