Maroc : la RDC va saisir le TAS pour Regragui !

Nouveau coup de théâtre dans le dossier opposant le Maroc et la RD Congo suite à l’accrochage survenu entre le sélectionneur des Lions de l’Atlas, Walid Regragui, et le capitaine des Léopards, Chancel Mbemba, lors du match de groupes entre les deux équipes (1-1) à la CAN 2023.

Initialement suspendu pour 4 matchs dont deux fermes et condamné à verser une amende de 5 000 dollars, Regragui a été blanchi en appel par la Confédération africaine de football (CAF) vendredi. On pensait désormais cette affaire terminée, sauf que la Fédération congolaise de football (Fecofa) n’a pas apprécié ce verdict et annonce ce lundi son intention de saisir le Tribunal arbitral du Sport (TAS) pour demander un maintien de la suspension frappant le technicien marocain !

« Le comportement de l'entraineur de l'équipe nationale du Maroc, Walid Regragui, envers le joueur Chancel Mbemba Mangulu, capitaine de l'équipe nationale de la RDC, les Léopards, à l'issue du match n° 23 a été qualifié, par décision n° DC23122-AFCON-24.01.2024 rendue le 24 janvier 2024, de voie de fait par le Jury Disciplinaire de la CAF. L'entraineur avait écopé d'une suspension de quatre matches dont deux avec sursis pour voie de fait et de 5.000 USD d'amende. La Fédération Royale Marocaine de Football a interjeté appel contre cette décision et malgré les aveux circonstanciés dudit entraineur, et confirmés par les images qui ne laissent l'ombre d'aucun doute, la Commission d'appel a, contre toute attente, tout bonnement annulé la décision en date du 26 janvier 2023 », déplore le communiqué.

« Convaincue du caractère totalement injustifié de cette annulation, la Fédération Congolaise de Football association (FECOFA) annonce son intention de porter l'affaire devant le Tribunal arbitral du Sport (TAS), dès réception de la décision motivée, conformément aux dispositions en vigueur », a menacé l’instance.

Une “erreur manifeste” selon Regragui

Qualifiés dimanche pour les quarts de finale de la CAN au bout de la nuit contre l’Egypte (1-1, 8-7 tab), les Léopards ont-ils déjà en vue une éventuelle finale face au Maroc ? Entendent-ils simplement se faire respecter ? Toujours est-il que ce recours va forcément faire jaser.

Regragui, lui, avait exprimé son soulagement dans cette affaire quelques heures plus tôt ce lundi en conférence de presse. « Je voudrais remercier la CAF, surtout la commission d’appel, parce qu’il n’y avait aucune raison pour que je sois suspendu. La raison de la première suspension, pour qu’on ne soit pas dans les allégations, c’était ‘pourquoi tu as retenu la main du joueur et tu lui as dit : regarde moi’. Pour ça, j’ai pris 4 matchs, dont 2 fermes, et heureusement la commission d’appel a accepté qu’un entraîneur pouvait retenir la main d’un joueur et ne pas être suspendu pour ça. (…) Je pense que c’était un peu trop gros et je remercie la CAF d’être revenue sur cette erreur manifeste », avait affirmé le technicien. Sa réaction face à ce recours congolais est vivement attendue. En attendant, il prendra place sur le banc du Maroc mardi lors du 8e de finale de la CAN contre l’Afrique du Sud.

Le communiqué de la Fecofa

communique de presse officiel 29 janvier 2024 page 0001

Avatar photo
Lantheaume Romain

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !