Maroc : Regragui voulait démissionner !

Lundi, la Fédération Marocaine de Football (FRMF) a confirmé Walid Regragui comme sélectionneur malgré l'élimination prématurée des Lions de l'Atlas en huitièmes de finale de la CAN 2023 face à l'Afrique du Sud (0-2).

Si les deux parties vont donc poursuivre leur route ensemble, Regragui avait toutefois assuré à chaud qu'il assumait ses responsabilités et il a joint les actes à la parole puisque le technicien de 48 ans avait informé verbalement la FRMF de sa décision vendredi dernier, révèle le médias Hespress ! Des discussions approfondies ont ensuite eu lieu entre lui et Fouzi Lekjaa, président de la FRMF et du comité des équipes nationales, pour analyser les causes de cette sortie anticipée du prestigieux tournoi continental.

Toutefois, jusqu'à dimanche soir, aucun accord n'avait été trouvé entre l'entraîneur et la FRMF. Mais, après de multiples contacts et consultations, un consensus a finalement été atteint pour que le natif de Corbeil-Essonnes reste en charge de la sélection nationale. Malgré cette élimination prématurée en Côte d'Ivoire, du bon travail avait été effectué auparavant, comme en atteste la 4ème place surprise lors du Mondial 2022 au Qatar. De nombreux supporters se réjouissent donc de voir Regragui rester en poste.

Cap sur 2026 !

Avant le tournoi, Walid Regragui avait exprimé son intention de quitter ses fonctions si l'équipe ne parvenait pas au moins aux demi-finales de cette 34ème édition de la Coupe d'Afrique des Nations. Toutefois, le technicien est maintenant déterminé à préparer une équipe solide pour les défis à venir, y compris la qualification pour la Coupe du monde 2026 et la prochaine édition de la Coupe d'Afrique des Nations, qui se tiendra au Maroc à l'été 2025. Selon les dernières informations, les Lions de l'Atlas pourraient affronter en amical au mois de mars l'Uruguay de Marcelo Bielsa et la Turquie, qualifiée pour l’Euro 2024.

Maroc : Regragui voulait démissionner !
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.