Max Gradel : “Je compte reprendre du service”

Forfait pour six mois depuis le mois d’août, Max-Alain Gradel a quitté Bournemouth pour poursuivre sa convalescence à Abidjan. Sa rééducation se passe plutôt bien et il espère reprendre du service dans de bonnes dispositions physiques.


De notre correspondant à Abidjan

Victime d’une rupture des ligaments croisés, Max Gradel a choisi la Côte d’Ivoire pour se remettre d’aplomb. Contrairement à ce que l’on pourrait considérer comme logique, voire idéal pour lui, à savoir rester en Europe afin de bénéficier d’un meilleur suivi, l’ancien stéphanois estime que son pays offre un cadre plus adéquat pour sa convalescence. “Ici, je pourrai faire ma rééducation en fonction des prescriptions des médecins de Bournemouth. Ils ont établi un programme et un planning en rapport avec mon physiothérapeute à Abidjan. Et donc, tous les jours j'effectue des séances de remise en forme au centre Calao de Zone 4“, explique-t-il.

Ces séances de remise en forme sont visiblement efficientes, à en juger l’optimisme affiché par le joueur de 28 ans en ce qui concerne son retour sur la pelouse. “Je peux vous rassurer que tout se passe bien. Je suis enthousiaste à l'idée que tout va bien se passer. Il me reste donc quatre bons mois de remise à niveau avant de retrouver la pelouse. Je suis confiant“, rassure-t-il.

Toutefois, au regard des challenges qui l’attendent, l’attaquant ivoirien n’entend pas reprendre du service à n’importe quel prix. “Je compte reprendre du service en étant bien guéri, parce qu'il y a plusieurs challenges qui m'attendent. Et avec les Éléphants et mon club. Croisons les doigts“, indique Gradel qui peut compter sur le soutien de ses coéquipiers en club et sélection “afin d'être dans de bonnes dispositions d'esprit.

Avatar photo
Pierre Kouamé