MC Alger : Belaïli pète la forme !

L'international algérien Youcef Belaïli (49 capes, 9 buts) fait encore une fois parler de lui, mais cette fois, ce sont pour ses performances sur le terrain ! Le bad boy du football algérien répond de la meilleure des manières aux critiques sur “sa vie dissolue” en dehors du rectangle vert. 

Petit rappel des faits : la nouvelle recrue du MC Alger aurait été impliquée dans une bagarre survenue le week-end dernier à son domicile d'Oran. Lors d'une “soirée arrosée” avec ses amis au retour du stage de son équipe dans l'Hexagone, il serait entré en conflit avec le voisinage, venu se plaindre du bruit. Au point d'en venir aux mains durant plusieurs dizaines de minutes d'après la presse locale… Des plaintes avaient d'ailleurs été déposées contre Belaïli et la justice s'est déjà emparée de cette affaire. Une nouvelle histoire qui fait tache, d'autant plus qu'il s'était déjà distingué quelques mois plus tôt avec sa fin d'aventure en eau-de-boudin du côté de l'AC Ajaccio.

Si ses performances en cette période tumultueuse ne changent rien aux faits qui se sont supposément déroulés, elles ont aussi le mérite d'être soulignées. Alors que le championnat algérien n'a pas encore débuté, le Fennec a réussi à trouver la faille lors du dernier match amical qui a opposé son équipe à l’Ittihad Riadhi Baladiat Ouargla (3-1) jeudi. Il avait également marqué un doublé contre Laval (5-1) et brillé par ses gestes techniques contre le FC Saint-Lô Manche (4-0).

Un message fort pour Belmadi

Jugé à court de forme par Djamel Belmadi et donc non convoqué pour le rassemblement de septembre, Youcef Belaïli prouve, avec ses performances lors des rencontres de préparation, qu'il a l'air affûté à l'aube de cette nouvelle saison. Il lui faudra maintenant confirmer ces belles promesses en championnat pour espérer réintégrer le groupe des Fennecs. A seulement quelques mois de la CAN,  nul doute que le technicien de 31 ans aux 49 capes (9 buts) rêve de disputer le prestigieux tournoi continental.

MC Alger : Belaïli pète la forme !
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.