Transféré de Metz à Strasbourg pour 10 millions d’euros lundi dans les dernières heures du mercato, Habib Diallo se retrouve au centre d’une polémique. En effet, dans une conversation privée sur Instagram qui a fuité, l’attaquant de 25 ans a dénoncé ce qu’il considère comme un transfert effectué contre sa volonté.

«Il y a d’autres clubs qui sont venus se positionner, mais ils (les dirigeants, ndlr) ne sont pas reconnaissants et n’ont pas pris en compte mon choix. Ils m’ont obligé à signer pour Strasbourg», a assuré l’international sénégalais en chargeant la direction messine qui a répliqué dans des propos rapportés par Le Républicain Lorrain.

«Tout ce que vous avez pu entendre sur les réseaux sociaux, nous n’avons eu aucune proposition d’un club anglais. Un vague début de discussion sur un prêt payant d’un million à West Bromwich, sans suite. Aucune proposition d’un club allemand. Un seul s’était intéressé à Habib : Mayence qui devait alors vendre Mateta», a assuré le président des Grenats, Bernard Serin. Pas sûr que ces mots suffisent à calmer la colère des supporters qui ne digèrent pas le transfert de leur buteur vers un club rival et qui ont tagué «Honte à vous», «Aucun respect» ou encore «Lâches» sur les murs du siège du club…