Nouvel épisode dans le feuilleton Meschack Elia (22 ans) ! En août dernier, l’ailier du TP Mazembe a posé un lapin à Anderlecht, où il était attendu, avant de disparaître dans la nature puis de s’engager en faveur des Young Boys de Berne en Suisse où il a demandé l’asile politique. Problème : le TPM considère que son joueur était toujours sous contrat et il conteste donc ce transfert pour lequel il n’a pas eu son mot à dire.

Ce vendredi, les Corbeaux de Lubumbashi viennent d’annoncer que l’international congolais, qui a pris part à la CAN 2019, a obtenu une autorisation d’enregistrement provisoire de la part de la FIFA. «La présente décision concernant l’autorisation d’enregistrement provisoire du joueur pour le club suisse est une mesure provisoire et, en tant que telle, elle ne porte pas préjudice quant à une quelconque décision concernant la substance du potentiel litige contractuel entre le club congolais, TP Mazembe, et le joueur, Meschack ELIA Lina (ainsi que son nouveau club)», a indiqué la FIFA. Il s’agit de la procédure classique dans ce genre de cas et tout reste envisageable car ce dossier n’a pas encore été jugé sur le fond.

«En particulier, il reviendra à l’organe décisionnaire compétent de s’exprimer sur la question de l’existence d’une quelconque relation contractuelle valable entre le club congolais et le joueur. De plus, l’organe décisionnaire compétent devra également s’exprimer sur les questions de savoir si une rupture du contrat a été commise par l’une des parties, que ce soit avec ou sans juste cause, quelle partie doit être considérée comme responsable de cette possible rupture et quelles en seraient les possibles conséquences, à savoir une compensation financière et/ou des sanctions», conclut l’instance dirigeante du ballon rond. Comme pour Ben Malango, qui s’est «enfui» du TP Mazembe pour signer au Raja Casablanca et qui a lui aussi reçu une autorisation provisoire de jouer, il faudra donc faire preuve de patience avant de connaître le dénouement final de ce dossier…