Vainqueur 2-1 du Sénégal en novembre 2016 dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2018, l’Afrique du Sud va devoir rejouer ce match à la suite de la décision de la FIFA qui considère que le résultat a été manipulé par le controversé arbitre Joseph Lamptey, auteur de plusieurs décisions incompréhensibles ce jour-là. Officiellement, la Fédération sud-africaine (SAFA) a simplement annoncé jeudi dans un communiqué qu’elle « étudie le contenu du rapport de la FIFA et fera une déclaration sur ses intentions de remettre en cause cette décision. »

Mais de son côté, l’avocat de l’instance, Norman Arendse, s’est montré plus bavard. « Nous cherchons des réponses et nous les avons demandées à la FIFA. La SAFA ne peut pas accepter (qu’on dise que le match a été manipulé, ndlr), parce que nous n’avons absolument aucun détail au sujet de cette manipulation présumée, quelle est sa nature et ce qu’elle impliquait« , s’est étonné l’homme de lois. « C’est la chose la plus dure à avaler pour nous. (…) Nous n’avons jamais été appelés pour donner notre version des faits. » Autant dire que les Bafana Bafana ne comptent pas en rester là.