Arrivé en Russie blessé, Mohamed Salah n’avait pas été en mesure d’aider l’Egypte à franchir le premier tour de la Coupe du monde 2018. Revenant sur cet épisode, l’ancien international égyptien Hazem Emam a trouvé des circonstances atténuantes au Pharaon et imputé ses performances décevantes durant la compétition au conflit qui l’a opposé à sa Fédération.

«Nous aurions dû demander à Salah avant d’utiliser son image sur l’avion de l’équipe nationale avant la Coupe du monde, c’était le début de tous les problèmes. Ce désaccord a eu une mauvaise influence sur Salah pendant la Coupe du monde. En conséquence, il n’a pas célébré ses buts», a regretté Hazem Emam pour la chaîne OnTime Sports.

Dernière du groupe A après trois défaites contre l’Uruguay, la Russie et l’Arabie Saoudite, l’Egypte était totalement passée à côté de son Mondial pour son grand retour après 28 ans d’absence.