Mondial des clubs : Al Ahly, si près, si loin face au Real Madrid…

Il y a eu le Bayern Munich en 2020 (0-2), Palmeiras en 2021 (0-2) et donc le Real Madrid cette année. Pour la troisième fois consécutive, Al Ahly a été éliminé en demi-finales de la Coupe du monde des clubs mercredi à Rabat au Maroc.

Si le géant cairote a lourdement chuté face aux Merengue (1-4), le tableau d’affichage ne reflète absolument pas le scénario du match. Pendant longtemps en effet, les Diables Rouges ont posé de gros soucis à la Casa Blanca et il a fallu une intervention ratée du défenseur central Metwaly pour permettre à Vinicius d’ouvrir le score avant la pause puis un nouveau moment d’apathie de la part de la défense égyptienne pour faciliter le but du KO inscrit par Ernesto Valverde au retour des vestiaires. Face au cador de Liga, les hommes de Marcel Koller n’ont toutefois pas abdiqué et le Tunisien Ali Maaloul a inscrit le but de l’espoir sur penalty (64e).

Al Ahly a eu deux balles de 2-2…

Afsha, auteur d’un énorme raté au point de penalty, et Taher, dont la tête a été superbement détournée par Lunin, ont même frôlé le 2-2 durant une fin de partie qui a vu les Diables Rouges pousser énormément. Mais les finalistes de la dernière Ligue des champions africaine ont fini par craquer complètement sur la fin. Si El-Shenawy a retardé l’échéance face à Modric sur penalty (87e), Rodrygo et Arribas ont scellé le match durant le temps additionnel. Ce résultat laissera quelques regrets à Al Ahly, qui confirme toutefois sa régularité au plus haut niveau et son statut de seul club africain capable de lutter face aux écuries des autres continents en ce moment. Le recordman de sacres en Ligue des champions africaine (10 titres) tentera de décrocher samedi une 3e médaille de bronze consécutive face à Flamengo.

Mondial des clubs : Al Ahly, si près, si loin face au Real Madrid…
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.