Limogé par la Fédération nigériane de football (NFF) en octobre avant que le président de la République Goodluck Jonathan le réinstalle au poste de sélectionneur, Stephen Keshi n’est pas parvenu à qualifier le Nigeria, champion d’Afrique en titre, pour la CAN 2015. Sans contrat, son futur ne s’écrit plus avec les Super Eagles. Interrogé par la BBC, un haut dirigeant de la NFF a été clair. « Partir honorablement serait la chose la plus intelligente à faire pour Stephen Keshi« , conseille-t-il au cas où il serait tenté de s’accrocher à son poste. « Il est inutile de tourner en rond quand vous avez échoué, que vous avez été rejeté par la Fédération et que vous êtes indésirable aux yeux de fans de foot déçus« . Le message est on ne peut plus clair. Le dirigeant ne se fait en tout cas aucune inquiétude pour le futur de l’ancien sélectionneur du Mali : « Il trouvera certainement un autre travail quelque part avant janvier, mais le pays, lui, n’aura pas l’occasion de prendre part à la CAN… «