OM : Kondogbia disputera-t-il la CAN ?

Geoffrey Kondogbia à l'OM, c'est (presque) fait ! Contre 8 millions d'euros, le milieu défensif de 30 ans de l'Atletico Madrid aurait trouvé un accord pour rejoindre le club de la Canebière jusqu'en juin 2027. Sa visite médicale est déjà programmée. À coup sûr une bonne affaire pour l'OM, même si une question taraude sans doute déjà Marcelino et les fans des Phocéens : la recrue risque-t-elle de louper une partie de la saison en cas de qualification à la CAN 2023 ?

Du haut de sa grande carcasse d'1 mètre 88, le gaucher a de quoi être fier lorsqu'il regarde dans le rétroviseur. Né le 15 février 1993 à Nemours, en Seine-et-Marne, c'est au FC Nandy qu'il touche ses premiers ballons. Déjà bien au-dessus du lot, il effectue un bref passage d'une saison par l'US Sénart-Moissy, solide club amateur de région parisienne, avant d'atterrir au centre de formation du RC Lens en 2004, à l'âge de 11 ans. ll effectuera toutes ses classes dans le Nord jusqu'à réussir à atteindre l'équipe première. Sous la liquette des Sang et Or, il disputera 3 petites rencontres de Ligue 1 et 32 (pour 1 but) dans l'antichambre de l'élite entre 2010 et 2012.

Il a joué dans les plus grands clubs

Après 8 ans sous la grisaille lensoise, la jeune pépite poursuit donc sa route sous le soleil andoulou, à Séville. Après une seule saison en Liga, il décide de se poser sur le Rocher de l'AS Monaco entre 2013 et 2015. Une période qui coïncide avec ses 5 capes glanées avec l'Équipe de France A, lui qui avait porté le maillot bleu à 57 reprises (10 buts) entre les U16 et les Espoirs. Courtisé par les plus grands d'Europe, il se laisse tenter par l'Inter Milan, où il évoluera durant deux saisons. Avant de retrouver l'Espagne, d'abord via le FC Valence (2017-2020), avec qui il glanera une Coupe du Roi en 2019, puis dans les rangs de l'Atletico Madrid. Avec les Colchoneros, il a été sacré champion d'Espagne lors de l'exercice 2020-2021. Quant à sa carrière internationale, étant donné qu'il n'avait disputé que des rencontres amicales sous les ordres de Didier Deschamps, il a pu changer de nationalité sportive et ainsi choisir de représenter le pays de ses parents, la République centrafricaine. Avec les Fauves, il a accumulé 10 capes (pour 1 but) depuis 2019 malgré une pause entre août 2021 et mars 2023 sur fond de désaccords avec la Fédération.

Un leader polyvalent prêt à briller à l'OM

Moins utilisé en 2023 par Diego Simeone, le franco-centrafricain n’a pu jouer que 40 minutes en 4 petites entrées en jeu lors de la phase retour de la Liga 2022-2023. Un temps de jeu ténu à relativiser tant la concurrence (Paul, Koke, Saul Niguez, Witsel…) était pour le moins féroce. Cela ne doit en rien nous faire oublier le joueur qu'il a été et qu'il devrait rapidement redevenir dans le chaudron du Vélodrome.

Geoffrey Kondogbia possède en effet de nombreuses qualités qui en font un joueur précieux sur le terrain. Sa puissance physique et ses aptitudes sur le plan athlétique lui permettent de dominer ses adversaires et de remporter de nombreux duels au milieu de terrain. Il excelle également dans la récupération du ballon grâce à ses tacles précis et ses interceptions décisives. Sa polyvalence lui permet de jouer à différents postes au milieu de terrain mais aussi en défense centrale, offrant ainsi une certaine flexibilité tactique à son équipe.

Avec son expérience acquise dans plusieurs clubs de très haut niveau, il dispose d'un background qui sera forcément bénéfique à ce que comptera mettre en place Marcelino, l'entraîneur espagnol de l'OM. Enfin, malgré son étiquette de milieu défensif, Kondogbia possède une bonne vision du jeu et peut contribuer à la construction des attaques de son équipe grâce à sa capacité à trouver les espaces entre les lignes adverses. Il n'est, en revanche, pas un grand tueur devant les cages adverses (seulement 16 pions en carrière).

La CAN : un hic pour l'OM ?

Avec les Fauves, Geoffrey Kondogbia est plus que jamais proche de réaliser un exploit historique pour le petit pays peuplé d'à peine plus de 5 millions d'habitants : participer pour la première fois de son histoire à une phase finale de CAN. Tout se jouera lors du sixième et dernier match des éliminatoires contre le Ghana, le 4 septembre prochain. L'équation est assez simple : les hommes de Raoul Savoy doivent l'emporter à l'extérieur face aux Black Stars tout en espérant un faux pas de l'équipe d'Angola devant Madagascar. Si un dénouement positif serait une nouvelle ô combien joyeuse pour toute la Centrafrique et une grande émotion pour Kondogbia, elle ferait peut-être un peu moins les affaires de l'OM. En effet, le colosse risquerait non seulement de louper une partie de la saison – le tournoi se dispute du 13 janvier au 11 février 2024 – mais aussi d'y laisser des plumes. Pas forcément ce qu'il y a de plus compatible avec les objectifs de l'OM, qui cherchera sans doute à faire meilleure figure en Coupe d'Europe et à reprendre – a minima – sa seconde place en championnat.

drogbaciv.jpg
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.