PSG : Hakimi explique sa métamorphose

Après deux exercices plutôt timorés, Achraf Hakimi donne (enfin ?) la pleine mesure de ses capacités pour sa troisième saison au PSG. Auteur d'un superbe but mardi soir en Ligue des Champions contre le Borussia Dortmund (2-0), l’international marocain (65 capes, 8 buts) semble avoir retrouvé une facette perdue de son jeu depuis quatre ans.

Il n’avait plus marqué en LdC depuis le 5 novembre 2019, et sa deuxième et dernière saison… au Borussia Dortmund. Face à son ex-futur club l’Inter Milan, le natif de Madrid avait inscrit les premier et troisième buts de son équipe pour la victoire 3-2 au Signal Iduna Park. Sous l’entraineur suisse Lucien Favre, il bénéficiait alors d’une grande liberté de jeu.

Un luxe dont le pur produit de la Fabrica du Real Madrid a été visiblement privé la saison suivante chez les Nerazzurri par le méticuleux tacticien Antonio Conte. Car, s’il s’est certes montré plus prolifique en championnat (7 buts et 10 passes décisives en 37 matches), il est en revanche resté muet en C1.

Le retour en grâce d’Hakimi

Pas vraiment à son aise non plus ces deux dernières années au PSG, le demi-finaliste du Mondial 2022 a même sous-performé au niveau domestique avec Mauricio Pochettino puis Christophe Galtier. Les statistiques du principal concerné sont allées decrescendo. En effet, alors qu’il restait sur une moyenne de 6 buts plus 10 passes décisives lors de ses deux précédentes cuvées en Allemagne et en Italie, le champion d’Europe 2018 est passé à 4 buts-6 PD puis 5 buts-4 PD en Ligue 1.

Mais cette saison, depuis l’arrivée de Luis Enrique, Hakimi renaît de ses cendres. Jouissant de la totale confiance de l’esthète espagnol et d’une liberté de jeu retrouvée avec un positionnement plus axial, le Marocain savoure. Son but d’attaquant sur un enchainement crochet-frappe extérieur du droit dans la surface au Parc des Princes mardi soir en est la parfaite illustration. Sur le plan comptable, il en est à 2 buts et 1 offrande en 6 matches toutes compétitions confondues avec les Rouges et Bleus.

Enrique et Dembélé subliment Hakimi

Interrogé en zone mixte après sa prestation nocturne XXL, le protégé de Walid Regragui n’a pas boudé son plaisir. « Je suis très heureux de mon match. J’espère que l’équipe et moi-même allons continuer comme ça. Et que ça rende heureux tous les Marocains », a-t-il déclaré, avec une pensée pour les proches des victimes du séisme du 8 septembre passé. Il n’a pas manqué de toucher également un mot sur l’influence de Luis Enrique dans son retour en grâce. « Le coach fait en sorte que je me sente libre. Je peux attaquer et rentrer à l’intérieur. Je le trouve très en confiance », a-t-il expliqué.

Si l’apport de l’ex-sélectionneur de l’équipe d’Espagne dans son efficacité retrouvée est à n’en point douter, son entente sur le terrain avec la nouvelle recrue estivale Ousmane Dembélé n’y est pas étrangère. Quand le Français colle la ligne de touche et étire la défense adverse, le latéral parisien a tout loisir de prendre les espaces qui s’offrent à lui. « Il y a de bonnes combinaisons entre nous. On a besoin chacun de l’autre », a-t-il reconnu. De bon augure pour la suite de la saison.

PSG : Hakimi explique sa métamorphose
Prudence Ahanogbe