Après avoir été international français chez les jeunes et notamment capitaine des Bleuets, Abdou Diallo (24 ans) a fait le choix d’opter pour le Sénégal chez les A. Après avoir fêté sa première sélection avec les Lions la semaine dernière face au Congo (0-0) dans les éliminatoires de la CAN 2021, le défenseur central ou latéral gauche du Paris Saint-Germain a justifié son choix ce vendredi dans les colonnes de L’Equipe.

«Ce n’est pas un manque d’ambition ou une crainte. J’étais dans la position idéale pour penser aux Bleus. Si demain, pendant six mois, je pète tout à Paris, forcément l’équipe de France se serait intéressée à moi», a  d’abord tenu à rappeler l’ancien Monégasque, dont la réflexion à ce sujet a débuté en 2019. «Quand je n’ai pas été pris pour l’Euro Espoirs, je suis allé au Sénégal en vacances. Et, à partir de là… Cela n’a fait que confirmer : ‘Oui, je suis sénégalais.’ Les premières démarches pour obtenir les papiers, c’est moi qui les ai faites sans avoir eu le coach (Aliou Cissé) au téléphone.»

Le natif de Tours réclame qu’on respecte désormais son choix. «J’ai deux belles cultures, deux belles nationalités. Après, il faut faire un choix. Mais ça ne fait pas de moi quelqu’un qui est moins français. Ou plus sénégalais. Je suis juste Abdou Diallo avec mon parcours, ma vie. Et aujourd’hui, c’est une force. Ma culture française, je l’aurai toujours. Mais je suis aussi sénégalais, et ça non plus, on ne pourra jamais me l’enlever», a conclu le Parisien, qui a déjà démontré qu’il peut apporter une réelle plus-value aux Lions.