Raja Casablanca-ES Sahel : Benzarti, retour vers le futur

Ce samedi, l’Etoile du Sahel se déplace sur le terrain du Raja Casablanca en tour de cadrage aller de la Coupe de la CAF. La rencontre aura un goût particulier pour Faouzi Benzarti. Actuel entraîneur de l’ESS, le Tunisien était aux commandes du Raja jusqu’en mai 2014… et devrait y revenir pour la saison prochaine.


Il y a un an, il était là. Dans un an, il sera encore là si tout se passe bien. Là, c’est à la tête du Raja Casablanca. Mais en attendant, c’est bien dans la peau de l’entraîneur adverse que Faouzi Benzarti, aux commandes de l’Etoile Sportive du Sahel, se présentera au Complexe Sportif Mohammed V de Casablanca à l’occasion du tour de cadrage aller de la Coupe de la CAF ce samedi.

Welcome home Sir Faouzi Benzarti“. C’est par ces mots que les supporters du Raja ont chaleureusement accueilli le technicien tunisien à sa descente de l’avion. Aurait-il pu en être autrement ? En quelques mois passés au club la saison dernière (décembre 2013- mai 2014), l’ancien milieu offensif a conduit les Verts en finale de la Coupe du monde des clubs à la maison (défaite 2-0 contre le Bayern Munich) et a permis au Raja de croire jusqu’au bout au titre de champion du Maroc, finalement décroché par le Moghreb de Tétouan, malgré un début de saison compliqué.

Marquant, le premier passage de Faouzi Benzarti sur le banc casaoui ne devrait pas être le dernier. Pour la presse locale, son retour à la tête du Raja à partir de la saison prochaine est déjà acté. Mohamed Boudrika, le président du RCA, a confirmé cette semaine être tombé d’accord avec un entraîneur en vue de l’exercice 2015/16, tout en refusant de dévoiler son identité. De quoi donner du crédit à la piste Benzarti, placé dans une position particulièrement inconfortable ce samedi.

En cas d’élimination de l’ES Sahel, le technicien sera inévitablement jeté aux lions et accusé de sabotage par la presse tunisienne, qui ne manquera pas d’affirmer qu’il a déjà la tête à la saison prochaine. En conférence de presse, Benzarti s’est voulu rassurant et a fait comprendre qu’il ne badine pas avec le professionnalisme. “Ce sera difficile pour les deux équipes, mais en ma qualité d’entraîneur de l’Etoile, j’aspire à aller le plus loin possible dans cette épreuve“, lance-t-il. Un objectif qui passe par l’élimination du Raja et risque donc de susciter le mécontentement de son –probable- futur public. Bref, on n’aimerait pas être à la place de Faouzi Benzarti !

Raja Casablanca-ES Sahel : Benzarti, retour vers le futur
Romain Lantheaume

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !