Séisme au Maroc : les mots touchants de Regragui

Mardi à Lens, les Lions de l'Atlas du Maroc se sont imposés 1-0 devant le Burkina Faso, grâce à un but d'Azzedine Ounahi. Walid Regragui, le sélectionneur marocain, s'est confié après la rencontre en conférence de presse.

Quatre jours après le terrible séisme (plus de 2 900 morts) qui a frappé la région de Marrakech, l'heure était forcément à l'émotion pour le demi-finaliste de la Coupe du monde 2022, qui a dédié ce succès aux victimes. “Ça n'a pas été un match facile à préparer. Mais il fallait jouer pour montrer que le Maroc savait se relever. Le Maroc ne s'arrête pas, même dans la difficulté. On était bien accompagnés par le public qui a répondu présent. Les joueurs voulaient faire plaisir à notre peuple. Beaucoup de gens avaient besoin de sourire au pays mais tout ça nous fait relativiser le foot. Des fois, on s'énerve pour un rien, pour une passe ratée mais il y a plus important.” a d'abord lancé le technicien de 47 ans.

Avant de poursuivre, non sans parler avec son coeur. “Nous ne sommes que des artistes. Des fois, on les déçoit mais pas ce soir. Je suis fier de mon peuple, on s'est regroupés, tout le monde y va de son aide, au Maroc ou ailleurs. On veut remercier tous ces gens qui se sont mobilisés pour nous. On est un peuple humble qui travaille, qui a des valeurs et quand on est touché, on se relève.

Mission accomplie

Le Maroc a réussi son hommage aux victimes du récent séisme à Marrakech. Sans hymne ni drapeaux en raison du deuil national, mais avec une superbe minute de silence marquée par la récitation de la Fatiha, la première sourate du Coran, l'avant-match a été émouvant. Les Lions de l'Atlas ont ensuite dominé la partie, se procurant plusieurs occasions, et ont finalement marqué à la 37ème minute grâce à un but du Marseillais Azzedine Ounahi après un une-deux bien exécuté avec Amine Adli. Cette réalisation a été fêtée par une émouvante prière collective des Lions de l'Atlas devant les supporters. Les Burkinabè ont failli égaliser avant la pause, mais ont été incapables de convertir le tir. Malgré les efforts des deux équipes en seconde période, le score est resté inchangé et le Maroc s'est offert un moment de communion avec son public.

Séisme au Maroc : les mots touchants de Regragui
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.