Sénégal aliou cissé

Auteur de plusieurs coups de gueule au sujet de l’arbitrage au cours des derniers mois, le sélectionneur de l’Algérie, Djamel Belmadi, a taclé l’arbitre Bakary Gassama à l’issue de l’élimination face au Cameroun (1-2, a.p.) mardi en barrages retour de la Coupe du monde 2022. Le technicien a été rejoint dans son combat par son homologue sénégalais, Aliou Cissé.

«L'arbitrage. Je le dis : l'arbitrage est un scandale sur le continent africain. On ne sait pas le gérer. Même ceux qui sont considérés comme de bons arbitres sont décevants. J'irais même plus loin : pourquoi ne pas aller en chercher en Europe ?», a lancé le récent vainqueur de la CAN dans les colonnes du journal Le Monde. «Quand on évoque les erreurs d'arbitrage, on nous dit d'arrêter de pleurnicher, mais tant qu'on ne réglera pas ce problème, le niveau de jeu laissera toujours à désirer. Djamel Belmadi en parle souvent, je le comprends parce que je le vis, comme d'autres entraîneurs. Ces problèmes d'arbitrage ont des conséquences sur notre niveau de jeu.»

«On me dit de ne pas en parler, de peur que tous les arbitres se liguent contre le Sénégal. Mais qui va le faire alors ? Je ne veux manquer de respect à personne : je suis Africain et j'ai envie que mon football aille de l'avant, mais pour cela, il faut qu'on nous écoute», a plaidé l’ancien joueur du PSG. Ces mots forts de la part des deux derniers sélectionneurs à avoir remporté la CAN permettront-ils d’enclencher le changement ?