Sénégal : Amara Diouf est-il vraiment un nouveau ?

Absent de la feuille de match contre le Gabon (3-0) vendredi, le jeune ailier du Sénégal Amara Diouf (15 ans) jouera peut-être mardi contre le Bénin à Amiens (France). Un événement attendu avec impatience par la fédération sénégalaise (FSF), la presse locale, et le joueur lui-même, qui lui accordent unanimement valeur de première sélection avec les Lions. Et pourtant, une apparition du prodige au stade Crédit Agricole La Licorne ne rimera pas forcément avec première sélection.

“C’est avec un immense plaisir que j’ai appris ma convocation, a confié le garçon au micro de la FSF, en référence à sa présence dans la liste d’Aliou Cissé pour cette trêve de mars. Je suis vraiment très content d’être ici, de vivre ma première convocation avec l’équipe première du Sénégal, d’être ici avec mes grands frères. J’ai appris cette nouvelle alors que j’étais dans ma chambre, en train de dormir, quand on m’a réveillé pour me dire de regarder en direct la publication de la liste de Cissé. Je me suis précipité pour me réveiller, mes autres coéquipiers m’ont rejoint et nous avons regardé cela ensemble. Quand j’ai entendu mon nom, j’étais très content, mes coéquipiers m’ont félicité et encouragé.”

“Je suis venu dans la tanière et j’ai trouvé mes aînés ici avec qui j’ai longtemps rêvé d’être. Ils nous font rêver. Ils m’ont accueilli de la plus belle des manières, m’ont mis à l’aise aussi et j’espère apprendre beaucoup de choses d’eux. Je suis là pour apprendre, je suis derrière eux pour en apprendre davantage. (…) Mon objectif est de bien m’intégrer d’abord, ensuite j’aimerais aussi gagner des trophées avec cette sélection, notamment la CAN et la Coupe du monde”, a-t-il ajouté.

Un nouveau pas si nouveau

Une première découverte en apparence du vestiaire donc, qui se heurte néanmoins à l’implacable vérité factuelle. Car le natif de Dakar n’en est pas à sa première convocation avec les Lions. Après avoir éclaboussé de son talent la CAN U17 en avril-mai 2023 qu’il a remporté en tant que capitaine avec le trophée de meilleur buteur à la clé (5 buts), Amara Diouf s’est vu ouvrir quatre mois plus tard les portes de l’équipe A.

Le 9 septembre dernier, à l’occasion de la dernière journée des éliminatoires de la CAN 2023 contre le Rwanda (1-1), la qualification déjà en poche, la FSF avait envoyé une équipe B dirigée par Malick Daf et Pape Thiaw (et pas par Aliou Cissé) et exclusivement constitué de nouvelles têtes. Le concerné en avait profité pour fêter sa première cape avec les champions d’Afrique 2021. Il avait alors été sorti du banc pour les 19 dernières minutes de la partie, faisant de lui le plus jeune international sénégalais de l'histoire à 15 ans et 94 jours.

Théoriquement, sa présence plus que probable sur le rectangle vert contre les Guépards du Bénin mardi sera en somme sa deuxième cape en équipe nationale. Quoique cela ne perturbe vraisemblablement ni la FSF, ni Amara Diouf. Ces derniers entendent légitimer ce qu’ils considèreront comme la première sélection de l’attaquant d’un point de vue symbolique, notamment parce que ce sera la première sous les ordres d'Aliou Cissé et en présence des Sadio Mané et autres stars.

Sénégal : Amara Diouf est-il vraiment un nouveau ?
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.