Sénégal : des U17 à l’équipe A, l’ascension fulgurante du phénomène Amara Diouf

Ce samedi au stade de Huye au Rwanda, on devrait assister à un moment historique lors de la rencontre Rwanda – Sénégal comptant pour la 6ème et dernière journée des qualifications à la CAN 2023. À 15 ans et 3 mois, Amara Diouf pourrait devenir le plus jeune international sénégalais de l’histoire du football. Voici les dates-clés d'une ascension fulgurante pour le prodige sénégalais.

Danone Nations Cup 2017 : l’éclosion

Après des phases éliminatoires locales ardues, l’école de football Pikine 1 obtient le sésame de représenter le Sénégal au tournoi mondial de la Danone Nations Club 2017 (22 – 24 septembre) à New-York (États-Unis). Emmenée par Amara Diouf, la formation pikinoise entraîné alors par son père Ady Diouf, ancien avant-centre du championnat local, domine en finale AJEL de Rufisque (2-1). Un sacre qui porte la marque du petit attaquant, auteur d’un doublé dans cette finale et meilleur buteur de la compétition avec 7 réalisations. Après avoir conquis le Sénégal, place à la conquête du monde.

Trente-huit équipes dont 32 masculines venues du monde entier s’étaient alors données rendez-vous aux États-Unis pour la grande finale du célèbre tournoi destiné aux joueurs de moins de 12 ans. Les scouts des plus grands clubs européens sont à l’affût. Ceux d’une académie sénégalaise tombent sous le charme du phénomène de 9 ans. « Il a étalé toute sa classe lors de ce tournoi en inscrivant 9 buts. Sa performance a attiré l’œil de pas mal de recruteurs à l’instar de ceux de Génération Foot qui se sont précipités pour l’enrôler », explique au micro d’Afrik-Foot, Assane Diop, un de ses premiers formateurs à Génération Foot.

Tournoi Mohamed VI 2023 : la confirmation du phénomène Amara Diouf

Février 2023. 5 ans et demi après ses prouesses à la grande finale mondiale de la Danone Nations Cup, revoilà Amara Diouf au Maroc pour prendre part au tournoi international Mohamed VI. À 14 ans seulement, il dispute avec Génération Foot cette compétition U19. Face à la formation de clubs européens comme l’Olympique Lyonnais, l’Olympique de Marseille ou encore le Real Madrid, Génération Foot termine sur la plus haute marche du podium. Les jeunes Grenats dominent en finale les Marocains du FUS de Rabat (1-0). Comme un symbole, le but du titre est l’œuvre d’Amara Diouf.

Au Maroc, l’attaquant franchit un palier. « Il a impressionné tout le monde de par sa qualité aussi bien sur le plan athlétique que technique, analyse Assane Diop. Il a fait une bonne compétition en étant décisif à maintes reprises et en terminant deux fois comme homme du match. D'ailleurs c'est lui qui a marqué en finale le but libérateur dans le temps additionnel contre le FUS de Rabat qui a permis de remporter la coupe », raconte le jeune technicien. Et l’entraîneur de l’équipe juniors de Génération Foot d’ajouter : « Ce tournoi lui a permis d'être plus en confiance et d'être plus conscient de son potentiel ».

CAN U17 : la Masterclass

Pour la 3ème participation du Sénégal à la CAN U17, les espoirs des supporters reposent sur les frêles épaules d’un gamin de 14 ans. La sélection de Serigne Saliou Dia est décimée suite aux tests IRM réalisés sur les joueurs, au lendemain de la finale du tournoi UFOA-A U17, perdue aux tirs au but face au Mali. Amara Diouf est désigné capitaine et assume pleinement ses nouvelles responsabilités en guidant les siens en tête du groupe A. Ce rendez-vous a été pour lui l’occasion de confirmer tout le potentiel d’un buteur racé. Il termine meilleur buteur avec 5 réalisations en 6 matchs et contribue grandement au sacre historique du Sénégal à la CAN de cette catégorie. Au-delà de ses qualités techniques, il affirme son leadership malgré son jeune âge.

Pour le Coach Assane Diop, les prestations d’Amara Diouf sont en quelque sorte une suite logique. Il avait planté le décor face aux meilleurs clubs formateurs d’Europe et d’Afrique, et il était très attendu pour un tournoi où le Sénégal n’avait jamais brillé. « Il revenait fraîchement du tournoi Mohammed VI au Maroc, il enchaîne avec la CAN U17 où il a étalé toute sa classe et mené son équipe jusqu'au sacre finale tout en étant dans la continuité. Il a été très décisif pour les Lionceaux. Ce tournoi s’est révélé comme un déclic pour lui parce qu’il s'est beaucoup plus affirmé par la suite ».

Jeux de la Francophonie : un but d’anthologie

Sur la lancée de ses nombreuses victoires en 2023, l’équipe du Sénégal des moins de 20 ans débarque au tournoi de football des jeux de la Francophonie avec le costume de favori. Le Sénégal est éliminé dès le premier avec un nul et une défaite 0-1 face au Burkina Faso. Une déception qui n’occulte en rien le but extraordinaire d’Amara Diouf lors du match nul 2-2 face au Congo. Alors que le Sénégal est mené 1-2 par les Congolais, il fait son entrée en jeu sans aucune pression.

Face à des joueurs de 20 ans, lui qui venait de souffler sa 15ème bougie le 7 juin, il égalise sur une frappe en dehors de la surface adverse qui finit sa course en pleine lucarne. « Malgré la différence d'âge il a confirmé toute l'attente placée en lui, s’est réjoui Coach Assane Diop. Il a d’ailleurs marqué un splendide but en sortant du banc. Amara est un joueur qui n'a pas froid aux yeux. Son insouciance constitue en quelque sorte un atout car il ne cesse de provoquer les défenses adverses ».

Ligue des champions de la CAF : prêt à s’envoler

Dépouillée de 22 de ses meilleurs joueurs au courant de l’exercice 2022-2023, Génération Foot se présente en outsider face à Hafia de Conakry. Le board de Génération Foot choisit de faire confiance à sa formation avec une équipe composée en majorité de joueurs cadets et juniors. Les défenseurs du champion de Guinée découvrent alors un minot de 15 ans. Amara Diouf est égal à lui-même. Le phénomène de précocité n’avait jusqu’ici jamais fait face à des joueurs aussi expérimentés. Une différence qui ne se fait pas forcément sentir avec plusieurs situations qui ont donné quelques sueurs froides à la défense guinéenne.

« Dès la manche aller en Guinée, il a montré que Génération Foot pouvait compter sur lui car il s'est bien comporté et a délivré une bonne copie. D'ailleurs, il a même failli ouvrir son compteur but dans cette compétition, n'eut été la barre transversale qui a sauvé le gardien de but de Hafia de Conakry. Même scénario au match retour où il réalise une prestation correcte malgré les occasions mal négociées à l’instar de son lob qui échoue sur le montant droit du gardien de but guinéen », nous confie coach Assane Diop.

Grâce à son année 2023 phénoménale ponctuée par différentes prestations de haut vol, et ce concours de circonstances avec deux matchs rapprochés pour les Lions (le 9 face au Rwanda et le 12 face à l’Algérie), Amara Diouf est convoqué chez les A pour jouer contre le Rwanda. Une récompense pour le Wonderkid sénégalais qui a fréquenté ces 9 derniers mois toutes les catégories de l'équipe nationale Sénégal (U17, U20 et A).

Avatar photo
Yoro Mangara