Malgré une liste sensiblement remaniée pour affronter Madagascar et le Mali les 23 et 26 mars prochains, le sélectionneur du Sénégal, Aliou Cissé, s’est encore passé des services du gardien Khadim Ndiaye (Horoya) et du défenseur central Kara Mbodji (Anderlecht). Si la porte reste ouverte pour le second, ce n’est plus vraiment le cas pour le premier cité…


Ce mercredi, le sélectionneur du Sénégal, Aliou Cissé, a communiqué sa liste de 25 joueurs retenus pour affronter Madagascar et le Mali les 23 et 26 mars prochains à Thiès. Avec le gardien Dialy Ndiaye (Cayor Foot), les milieux de terrain Mamdou Loum Ndiaye (FC Porto) et Krépin Diatta (Bruges) et l’ailier Sada Thioub (Nîmes), quatre nouveaux joueurs font leur apparition, tandis que Papa Alioune N’Diaye (Galatasaray), absent remarqué des dernières listes, fait son grand retour. Mais pas de trace en revanche des deux autres anciens tauliers qui étaient eux aussi zappés depuis la Coupe du monde 2018 : le gardien Khadim Ndiaye (Horoya) et le défenseur central Kara Mbodji (Anderlecht). Deux absences sur lesquelles Cissé a inévitablement été interrogé ce mercredi en conférence de presse.

Et pour Khadim Ndiaye (33 ans), titulaire durant la campagne russe, la porte semble très clairement fermée désormais. Edouard Mendy, très performant avec Reims, a tout pour s’imposer comme nouveau numéro un dans le but des Lions, tandis que Cissé a préféré miser sur la jeunesse de Dialy Ndiaye, récemment révélé durant la CAN U20, plutôt que sur l’expérience de son aîné. « Pourquoi avoir la mémoire courte concernant Khadim ? Il avait disparu de la sélection deux ans avant que j’arrive, il n’était pas là du temps d’Alain Giresse. C’est moi qui l’ai ramené et imposé comme numéro 1 et j’ai entendu toutes les critiques à cette époque-là« , a d’abord rappelé Cissé avant d’envoyer un message moins encourageant au portier.

Cissé attend Mbodji à son « meilleur niveau« 

« Aujourd’hui on a décidé d’avoir une autre façon de penser, comme je l’ai dit on a des jeunes gardiens de but. C’est juste cela, mais il n’y a rien de personnel avec Khadim, c’est un garçon exceptionnel. On a toujours eu de très bons rapports mais comme je vous l’ait dit il y a des gardiens comme Edouard, Alfred, Dialy qui sont de jeunes joueurs qui méritent leur chance« , s’est justifié Cissé, beaucoup plus optimiste en revanche au sujet de Mbodji, qui retrouve du temps de jeu et de la confiance à Anderlecht après une première partie de saison compliquée au FC Nantes.

« C’est un débat qu’on essaye de créer et qui n’existe pas. Tout le monde connaît mes relations avec Kara. Je crois qu’il m’arrive de temps en temps de voir ce qui se passe avec son club. Lui-même, il l’a dit, il est parti à Nantes et il n’a pas beaucoup joué, il n’était pas titulaire et malheureusement pour lui cela ne s’est pas bien passé avec l’entraîneur. Nous attendons juste qu’il retrouve son meilleur niveau, l’équipe nationale n’est pas fermée« , a assuré Cissé. Malgré l’émergence de la jeune garde incarnée par Pape Abou Cissé (Olympiakos) et Pape Djibril Diaw (Angers), Mbodji peut donc garder espoir pour la CAN…