Koulibaly, Sénégal

Vingt ans après sa première participation en 8es de finale de la Coupe du monde, le Sénégal a renouvelé cette performance en écartant l’Equateur (2-1) ce mardi pour terminer 2e du groupe A. Entrés dans le match du bon pied, les Lions semblaient comme en mission et ils n’ont jamais donné l’impression de douter, Kalidou Koulibaly inscrivant le but de la qualification seulement 2 minutes après l’égalisation adverse. Comme si c’était écrit, il s’agissait du premier but en équipe nationale pour le défenseur central de Chelsea après 67 sélections !

Symbole encore plus fort, cette qualification intervient deux ans jour pour jour après la disparition de Pape Bouba Diop, héros de la génération 2002 et premier buteur sénégalais de l’histoire en Coupe du monde. En hommage à son aîné, le capitaine Koulibaly arborait d’ailleurs un brassard floqué du numéro 19. Les supporters du 12e Gaindé avaient également peint ce même nombre sur leurs dos en tribunes, tandis que tous les joueurs ont ensuite posé après la qualification avec une affiche à l’effigie de Bouba Diop, avec la mention «un vrai Lion ne meurt jamais».

«C'était un jour spécial pour nous tous, Sénégalais. On voulait faire quelque chose de grand pour lui aussi. C'était vraiment pour lui, on avait à cœur de bien faire. Marquer et avoir son numéro sur le brassard, c'est vraiment un honneur. Je salue toute sa famille», a souligné Koulibaly au micro de beIN Sports. Une qualification sous le signe de l’émotion.