En désaccord avec les autres actionnaires du Shanghai Shenhua quant à ses parts au sein du club, le richissime président Zhu Jun vient de monter d’un cran dans ses menaces. Le dirigeant chinois a lancé un ultimatum à ses associés pour que ceux-ci respectent leurs engagements vis à vis de Didier Drogba et de Nicolas Anelka, sans quoi il pourrait se retirer. Une décision qui mettrait en péril l’équilibre financier de la formation chinoise et donc l’avenir des deux anciens attaquants de Chelsea.


Le torchon brûle entre Zhu Jun et les autres actionnaires du Shanghai Shenhua. Arrivé au club en 2007, le président et mécène du club réclame toujours la majorité des parts (70%, ndlr), comme le prévoit un contrat qu’il ne cesse d’invoquer, alors qu’il n’en possède que 20 % à l’heure actuelle. Après avoir déjà taper du poing sur la table il y a quelques semaines de cela, le dirigeant chinois vient de lancer un ultimatum aux autres associés du club. Il leur laisse 15 jours pour respecter cet engagement passé il y a 5 ans, sans quoi il ne contribuera plus à la vie de l’équipe qu’à hauteur de ses actions avant de saisir la justice.

« J’ai pris la difficile décision de vous croire encore une fois, mais c’est la dernière fois ! Et cette fois, je fixe une deadline : deux semaines« , a ainsi posté le richissime homme d’affaires sur son compte Twitter. Un désengagement ou même une baisse de l’apport financier du dirigeant qui pourrait avoir des conséquences terribles au sein d’une équipe qui doit supporter les imposants salaires de Didier Drogba et Nicolas Anelka, qui émargent chacun à plus d’un million d’euros par mois. Un gouffre financier impossible à couvrir pour les autres partie prenantes sans l’apport du président Jun.

Autant dire qu’un retrait du dirigeant chinois entraînerait un départ quasi inéluctable de l »international ivoirien, qui ne serait pas retenu. D’après une source dont le nom n’a pas été révélé par le Shanghai Youth Daily, « si ce problème n’est pas résolu d’ici octobre, Zhu Jun saisira la justice. Si la question du salaire de Drogba n’est pas tranchée, il pourrait devoir acheter un ticket d’avion pour rentrer chez lui. » Difficile d’être plus explicite. Actuellement concentré dans la remontée du club au classement et buteur samedi lors de la réception de Liaoning Whowin (3-0) Didier Drogba pourrait donc déjà en train de vivre ses derniers jours en Chine, après seulement 7 matches… A moins qu’il ne consente à un très gros sacrifice au niveau de son salaire. Après tout, n’a-t-il pas dit qu’il a choisi le Shanghai Shenua avant tout pour « le challenge sportif » ?