Supercoupe de la CAF : l’USM Alger fait sensation et décroche un sacre historique

Ce vendredi 15 septembre, se disputait la Supercoupe d’Afrique entre Al Ahly et l’USM Alger au King Fahd International Stadium de Riyad (Arabie saoudite). Au terme d’un match âprement disputé, ce sont les Usmistes, vainqueurs de la Coupe CAF, qui se sont imposés face aux vainqueurs de la Ligue des Champions africaine (0-1), et glanent leur première Supercoupe de l’histoire.

Il n’y avait pas de round d’observation dans ce match. Puisque dès le coup d’envoi, l’USMA alertait déjà l’arrière-garde d’Al Ahly et contraignait El Shennawy à son premier arrêt de la rencontre (3e). Kahraba répondait plus tard pour les Diables Rouges en trouvant la faille mais son but était annulé par l’arbitre pour une faute au départ de l’action (6e). Après, c’était à Tumisang Orebonye de tester la vigilance d’El Shennawy, imperturbable sur sa ligne (11e).

Le rapport de force tournait progressivement en faveur des champions d’Afrique, alors que Reda Slim, à deux reprises, se créaient deux franches occasions de but, mais ne parvenait pas à trouver le chemin des filets. La faute à un excellent Benbot. Le gardien algérien écœurait le milieu relayeur après le quart de jeu (16e), puis juste après la demi-heure (32e).

L’USM Alger domine Al Ahly

Péchant dans la finition en l'absence de leur recrue phare Anthony Modeste, encore à court de rythme, les Égyptiens étaient punis juste avant la mi-temps. Brahim Benzaza se voyait en effet accorder un penalty par la VAR après avoir été touché dans la surface par Marwan Attia. Le capitaine Usmiste Zineddine Belaid ne tremblait pas et prenait parfaitement le contre-pied de son homologue Mohamed El-Shenawy (0-1, 43e). Deux minutes plus tard, Hussein El Shahat avait la balle de l’égalisation au bout du pied mais, tout comme Slim avant lui, il butait sur l’infranchissable Benbot (45e+5).

Au retour des vesitaires, Al Ahly lançait toutes ses forces à l’abordage mais l’USMA tenait bon. Ni les frappes hors-cadre d’Aliou Dieng (53e), ni la frappe enroulée dévissée d’Ali Maâloul (63e) n’inquiétaient outre mesure Benbot. Les hommes d'Abdelhak Benchikha pouvaient même encore titiller El Shenawy (76e). Le nouvel entrant Afsha enroulait ensuite du gauche, sans jamais réussir à faire trembler Benbot (80e).

Les dix minutes de temps additionnel ne donneront rien. L’USM Alger s’impose et remporte la coupe, son deuxième titre africain après la Coupe CAF soulevée en juin dernier. Après l'ES Sétif en 2015, c'est la deuxième fois que l'Algérie remporte la Supercoupe. En revanche, Al Ahly peut nourrir des regrets.

Les compos d'Al-Ahly – USM Alger

Supercoupe de la CAF : l’USM Alger fait sensation et décroche un sacre historique
Prudence Ahanogbe