Grand baroudeur du football africain, Claude Le Roy est considéré comme le plus emblématique «Sorcier Blanc» , lui qui a débuté sa carrière africaine en 1985 au Cameroun malgré quelques parenthèses sur d’autres continents ensuite. Dans un entretien accordé à Cafonline, le Français de 71 ans, actuellement à la tête du Togo, a annoncé qu’il prendra sa retraite après la CAN 2021 qui aura lieu au Cameroun, où il aimerait boucler la boucle.

«J’ai toujours dit que j’aimerais terminer au Cameroun. J’aurais aimé que ce soit en 2019. Malheureusement, le Cameroun n’organisera pas la CAN et ce sera deux ans plus tard. C’est peut-être un mal pour un bien. Mais je l’ai déjà dit. Comme sélectionneur, j’arrêterai pour la Coupe d’Afrique en 2021 et au plus tard toute ma carrière en 2022. C’est une certitude» , a indiqué le technicien.

Et malgré la fronde de ses opposants, Le Roy se verrait bien relever ce défi avec la sélection togolaise. «Je suis toujours sous contrat. On va surement faire un point à la fin de l’année. Pour l’instant, on continue de travailler, y a le mois d’août pour d’éventuels préliminaires et les matchs amicaux en septembre, ensuite le mois d’octobre pour le début des éliminatoires pour 2021. Et après on fera un point définitif à la fin de l’année 2019. (…) Mais j’aimerais bien effacer la tâche de Cotonou (défaite 2-1 contre le Bénin le 24 mars, synonyme de non-qualification pour la CAN 2019). » S’il y parvient, Le Roy prendrait alors part à sa 10e CAN !