La situation semble sur la bonne voie pour Tongo Hamed Doumbia. Condamné à huit mois de prison ferme pour délits routiers en récidive le 26 août dernier, le milieu de terrain de Toulouse a rencontré mardi le juge d’application des peines au palais de justice de la Ville Rose. D’après La Dépêche, l’entretien a essentiellement porté sur la faisabilité d’un aménagement de peine et la question du port d’un bracelet électronique, qui pourrait l’éloigner des terrains. Alors que l’hypothèse de transformer la peine en travaux d’intérêt général (TIG) a été évoquée, la justice se donne deux mois pour se prononcer. Un temps qui joue plutôt en faveur de l’international malien qui peut continuer à jouer d’ici là.