L’absence des trois internationaux zambiens, Rainford Kalaba, Nathan Sinkala et Stoppila Sunzu, pour le match amical des Chipolopolos disputés face au Brésil à Pékin (défaite 2-0), a du mal à passer du côté de la Fédération zambienne. Les trois joueurs du TP Mazembe n’ont pas accompagné leurs coéquipiers pour cette rencontre, prétextant des blessures, et ont rejoint leur club, qui doit disputer sa demi-finale retour de Coupe de la CAF ce week-end face au Stade Malien. L’instance zambienne soupçonne ses trois cadres d’avoir simulé des blessures pour s’éviter les 14 heures d’avion pour rallier la Chine et ainsi être opérationnels pour leur club. Raison qui l’a poussé à réclamer la confiscation des passeports des trois internationaux et de les menacer de diffuser un mandat d’arrêt contre eux, pour avoir illégalement quitté la Zambie. « Ils sont partis sans documents officiels et ils sont passibles de l’accusation de sortie illégale du territoire« , a ainsi expliqué à l’AFP, Moola Milomo, le responsable des services d’immigration. Ils risquent jusqu’à deux ans de prison. Un nouveau feuilleton dans le conflit d’intérêts qui oppose régulièrement la Zambie au TP Mazembe, qui possède de nombreux joueurs zambiens au sein de son effectif.