CAN 2023 (Q) : la Tunisie et Msakni déroulent et virent en tête

Alors que le sort des deux équipes était déjà scellé bien avant la rencontre (la Tunisie qualifiée, à l’opposé du Botswana éliminé), les Aigles de Carthage ont terminé en beauté ce jeudi en surclassant les Zèbres au Stade olympique de Radès à Tunis (3-0), pour la dernière journée des éliminatoires de la CAN 2023. Les hommes de Jalel Kadri réalisent un coup double en chipant sur le fil la première place de leur groupe à la Guinée Équatoriale.

Dans un match sans enjeux, c’est la Tunisie qui dominait de la tête et des épaules et rentrait à la pause avec 70 % de possession et 9 tirs tentés contre 1 seul côté botswanais. Déjà à la 12e, le gardien Phoko dégageait du poing un centre vicieux venant de l’aile droite de l’attaque des Aigles. Une dizaine de minutes plus tard, la défense des Zèbres pouvait remercier Layouni qui perdait la balle après avoir osé un sombrero sur son vis-à-vis dans la surface de réparation (22e).

Dans la minute suivante, Ltaief remisait dans la surface dos au but pour Haythem Jouini qui arrivait lancé à gauche et voyait sa frappe en première intention frôler le montant opposé (23e). Quelques minutes plus tard, l’avant-centre du Stade Tunisien, encore lui, reprenait de l’arrière du crâne un centre au-dessus de la transversale (30e).

La Tunisie, impériale… comme des Aigles

Comme un éclair dans la nuit, le première occasion botswanaise dangereuse intervenait dans la foulée sur le côté droit de l’attaque des Zèbres. Repoussée sans encombre par l’arrière-garde tunisienne (32e). Cela n’inquiétait pas outre mesure les hôtes qui continuaient de pousser, notamment par Mejbri. Suite à un mauvais dégagement de la défense, le milieu de terrain de Manchester United s’essayait de loin en effet mais enlevait trop sa frappe (35e). Avant la mi-temps, Jouini se signalait, lui, par une bicyclette manquée (40e).

Si, au retour des vestiaires, Cooper créditait le Botswana d’un deuxième tir – anecdotique – au tableau statistique (55e), les Aigles de Carthage finissaient par faire sauter le verrou grâce un but contre son camp de Velaphi sur un corner de Mejbri (1-0, 60e). Le nouvel entrant Youssef Msakni se chargeait du break en fin de partie, en battant de la tête le gardien à bout portant, six minutes seulement après sa sortie de banc (2-0 82e). L'inoxydable talent s’offrait même le doublé dans les arrêts de jeu en nettoyant la lucarne d’une belle frappe croisée dans la surface (3-0, 90e+3).

À la faveur de cette victoire, la quatrième en six journées, la Tunisie reprend au finish la tête du groupe J devant la Guinée Équatoriale avec un même nombre de points (13) mais grâce à un meilleur bilan au niveau des confrontations directes.

La compo de la Tunisie

Avatar photo
Prudence Ahanogbe