Ça commence à sentir le roussi pour le sélectionneur de la Tunisie, Henry Kasperczak. Après une CAN 2017 mitigée et achevée dès les quarts de finale, les Aigles de Carthage ont concédé deux défaites en ce mois de mars face au Cameroun (0-1) puis contre le Maroc (0-1). D’après la presse locale, les heures du sélectionneur sont comptées. A l’issue de la défaite face aux Lions de l’Atlas, un échange houleux aurait notamment opposé le technicien franco-polonais au président de la Fédération (FTF), Wadii Jarii, concernant les absences de Ferjani Sassi et Wahbi Khazri, écartés sur demande de l’instance.

« Pour l’instant, c’est notre sélectionneur. Nous n’avons pris aucune décision. On attendra la réunion du bureau fédéral et on vous communiquera la décision en temps opportun« , a commenté Jarii à la TVN. La FTF aurait notamment déjà noué des contacts avec l’ancien sélectionneur, Nabil Maâloul.