Nabil Maaloul n’a jamais semblé aussi proche d’un retour sur le banc de la sélection de Tunisie. Libre et favori pour succéder à Henryk Kasperczak, récemment limogé, le technicien a indiqué samedi sur le plateau de beIN Sports qu’il a « 98% » de chances d’occuper le poste et qu’il ne reste plus que quelques détails à finaliser. Âgé de 54 ans, il a déjà dirigé les Aigles de Carthage en 2013.