La CAN 2019 a rendu son verdict depuis moins d’un mois, mais de nombreux changements ont déjà eu lieu sur les bancs africains puisque 11 des 24 sélectionneurs qui étaient présents en Egypte ne sont déjà plus en poste, soit près de la moitié d’entre eux !

Bien sûr, chaque situation est différente et des techniciens comme Hervé Renard (Maroc) et Sébastien Desabre (Ouganda), qui a signé au Pyramids FC dans la foulée, sont partis de leur plein gré, soit pour tenter un nouveau challenge, soit en estimant qu’ils étaient arrivés à la fin d’un cycle. Pour d’autres, comme Javier Aguirre (Egypte), Paul Put (Guinée) ou Clarence Seedorf (Cameroun), il s’agit en revanche clairement d’un limogeage consécutif à l’échec à la CAN.

On notera enfin les situations floues de Nicolas Dupuis (Madagascar) et de Mohamed Magassouba (Mali). Ces deux techniciens ont donné satisfaction mais leur contrat est arrivé à terme et il va falloir attendre la fin du mois d’août et les élections à la tête de leur fédération respective, qui étaient jusqu’à présent dirigées par un comité de normalisation, pour être fixé sur leur sort.

Les 11 sélectionneurs partis ou limogés :

Javier Aguirre (Egypte), plus d’infos ici.

Sébastien Desabre (Ouganda), plus d’infos ici.

Paul Put (Guinée), plus d’infos ici.

Emmanuel Amunike (Tanzanie), plus d’infos ici.

Hervé Renard (Maroc), plus d’infos ici.

Clarence Seedorf (Cameroun), plus d’infos ici.

Sunday Chidzambwa (Zimbabwe), plus d’infos ici.

Ricardo Manetti (Namibie)

Stuart Baxter (Afrique du Sud), plus d’infos ici.

Florent Ibenge (RD Congo), plus d’infos ici.

Sébastien Migné (Kenya), plus d’infos ici.

En suspens :

Nicolas Dupuis (Madagascar)

Mohamed Magassouba (Mali)