Wydad Casablanca : Jabrane part pour une offre XXL !

Le capitaine emblématique du Wydad Casablanca, Yahya Jabrane, quitte le club wydadi après cinq saisons de bons et loyaux services.

Le milieu Yahya Jabrane (33 ans) tourne la page du WAC. Arrivé au bout de son contrat avec l’écurie casablancaise, l’international marocain (18 sélections, 2 buts, plus appelé depuis novembre 2023) va s’engager avec Kuwait SC. C’est ce qu’annonce la presse koweïtienne, mais aussi le média Arryadia côté marocain. Le principal intéressé se serait déplacé au Moyen-Orient dimanche pour parapher son contrat.

Jabrane va toucher le jackpot

Le compte spécialisé Micky Jnr informe que le natif de Settat va s’engager pour une seule saison, avec un salaire annuel de 850 000 dollars (784 669 euros) à la clé. Il retrouvera son ancien coéquipier wydadi en la personne du défenseur central congolais Arsène Zola, dont le prêt fin janvier dernier a été transformé en transfert permanent cet été.

Arrivé de Dibba Fujairah (Émirats arabes unis) à l’été 2019, Jabrane a disputé 217 matches pour un total de 34 réalisations et 14 passes décisives (34 apparitions, 3 buts, 4 assists la saison passée). À Casablanca, l’ancien d’Hassania a remporté trois championnats, dont le dernier en 2022 et avec le titre de meilleur joueur de Botola en prime. Une saison faste où il a également glané la Ligue des champions de la Confédération africaine de football (CAF). L’an dernier, il terminait finaliste malheureux de la première édition de Ligue africaine de football (AFL) face aux Mamelodi Sundowns (2-1, 2-0). Il s'est imposé en parallèle comme un cadre de la sélection A', décrochant le deuxième CHAN de sa carrière en 2020.

Milieu défensif de formation, Jabrane est également capable d’évoluer plus en arrière en défense centrale, et un peu plus haut en position de relayeur. Une polyvalence de nature à offrir plus d’options à son nouvel entraineur.

Wydad Casablanca : Jabrane part pour une offre XXL !
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.