Récemment élu président de la Fédération algérienne de football (FAF), Amara Charaf-Eddine a comme prévu profité de sa présence à Doha dans le cadre du tirage au sort de la Coupe Arabe de la FIFA pour rencontrer pour la première fois le sélectionneur des Fennecs, Djamel Belmadi, qui vit au Qatar.

La rencontre a eu lieu mercredi soir à l’hôtel Ritz Carlton de Doha «dans une ambiance conviviale», a écrit la FAF. «Pendant cette rencontre, les deux hommes ont fait un large tour d’horizons sur les objectifs de la Fédération et de l’équipe nationale A et ont fait le point sur plusieurs sujets d’actualité notamment la préparation des deux matchs des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 prévus début juin face à Djibouti et au Burkina Faso.»

Alors que la presse algérienne a relayé ces dernières semaines de nombreuses rumeurs évoquant une possible démission de Belmadi, cette rencontre permet de rassurer sur l’avenir du sélectionneur. En effet, le technicien avait mal vécu le départ forcé du précédent président Kheireddine Zetchi, avec qui il entretenait une relation de confiance, et il n’avait pas non plus apprécié de voir son nom utilisé par plusieurs candidats, mais pas par Amara, durant la période d’élections. Resté fidèle au poste, Belmadi espère désormais pouvoir poursuivre son travail dans la sérénité.