Algérie : un problème inattendu avec Belmadi !

Éliminée dès la phase de groupes de la Coupe d'Afrique des Nations 2023 en Côte d'Ivoire, l'Algérie est rentrée au pays après l'annonce de la démission du sélectionneur Djamel Belmadi.

Après six ans de collaboration, Djamel Belmadi a quitté son poste de sélectionneur de l'Algérie, suite à un accord mutuel avec la Fédération Algérienne de Football (FAF), comme l'a annoncé mercredi le président de l'instance, Walid Sadi. Cependant, les derniers détails relatifs à cette séparation n'ont pas encore été réglés, notamment la question de l'indemnité de départ, révèle le journaliste Hafid Derradji.

Au lendemain de la défaite fatale contre la Mauritanie (0-1), une réunion a eu lieu entre Belmadi, son staff et Sadi. Au cours de cette rencontre, ce dernier aurait proposé une indemnité de deux mois comme compensation. Cette proposition a été acceptée par Belmadi et son staff. Tout semblait donc réglé, sauf que le coach aurait ensuite mal vécu la manière dont la FAF et Sadi se sont empressés d'officialiser l'annonce de son départ sur les réseaux sociaux, avant même de quitter Bouaké et la Côte d'Ivoire. Par la suite, le technicien serait devenu distant avec le président et ne lui aurait pas adressé la parole durant le vol retour vers Alger.

Belmadi très gourmand

Selon les informations du média El Heddaf, une fois de retour à Alger, les deux parties se sont de nouveau réunies au siège de la FAF, à Dely Ibrahim, pour discuter des modalités financières. Alors que le staff de Belmadi a accepté ce qui avait été convenu la veille, l'intéressé aurait décliné l'offre ! Le vainqueur de la CAN 2019 exige beaucoup plus que deux mois de salaire et réclamerait une indemnité équivalent à la totalité du salaire qu'il aurait dû percevoir en allant au terme de son contrat jusqu'en 2026, soit une somme de 7,5 million d'euros !

Sans surprise, Sadi a répondu par la négative, puisqu'il cherche actuellement à économiser pour recruter un nouvel entraîneur de renommée internationale. Le nom d'Hervé Renard revient d'ailleurs avec insistance, suggérant qu'il pourrait prendre prochainement la direction des Verts.

Les deux parties sont donc dans l'impasse. Belmadi a demandé un temps de réflexion pour voir s'il accepte de revoir ses prétentions à la baisse.

Nathacio De Souza

Avatar photo
Nathacio De Souza

Passionné de football, je jongle entre les touches du clavier aussi habilement que Vinicius avec un ballon. Je transforme chaque match, chaque action, chaque but en une symphonie de mots.