Algérie : 1ère femme arbitre, Ghada Mehat vise le Mondial masculin !

Ghada Mehat vient de marquer l'histoire en devenant la première femme à arbitrer un quart de finale de la Coupe d'Algérie. À seulement 28 ans (elle fêtera ses 29 ans le 1er mai prochain), cette native de Sétif a franchi un cap significatif dimanche lors du match qui a opposé le MC Alger au WA Tlemcen.

Alors que sa collègue Feriel Asma Ouahab était au niveau de la VAR en tant qu’assistante aux côtés de l’arbitre Mustapha Ghorbal, Ghada Mehat a officié avec brio lors de cette rencontre qui s'est déroulée au stade du 5-Juillet à Alger, où le MC Alger a triomphé 2-0 devant plus de 50 000 spectateurs.

« Elle a dirigé la première mi-temps du match avec fermeté et précision » rapporte notamment le média Le Score. Sa gestion du match a été largement saluée, notamment pour avoir utilisé la VAR afin de siffler un penalty crucial transformée par le Fennec Youcef Belaïli à la 45e minute de jeu et d'annuler un but du WAT pour hors-jeu en première mi-temps (16e minute). Cette partie – qui aura été marquée par de nombreuses contestations – aura donc été tout sauf facile à diriger mais la jeune arbitre s'en est sortie avec brio, notamment pour contenir le bouillant Belaïli.

“C’est un plaisir de travailler dans de telles conditions”

Outre son excellence sur le terrain, Ghada ne cache pas ses aspirations plus grandes. Après la rencontre, elle a exprimé son désir de franchir de nouvelles frontières : « Bien sûr que je suis heureuse. Je remercie la FAF qui m’a fait confiance. Je remercie aussi le public qui a créé une ambiance extraordinaire. C’est un plaisir de travailler dans de telles conditions.” Mais le rêve de Ghada Mehat, c’est d’être retenue pour la Coupe du monde masculine. “Je ferais ce qui est possible pour atteindre cet objectif” a-t-elle confiée.

Patrice Beaumelle : “C’est l’une des meilleures”

Son parcours ne se limite pas à ce seul exploit : Ghada est également la deuxième femme algérienne à obtenir le badge d'arbitre internationale. Son expérience et sa compétence ne sont plus à prouver, comme l'atteste la reconnaissance de Patrice Beaumelle, entraîneur français du MC Alger, qui après le match, n’a pas manqué de louer ses compétences. “C’est l’une des meilleures que je viens de voir à l’œuvre cette saison. Je dirais qu’elle a réussi dans sa tâche. Je remercie aussi la VAR qui a été très positive aujourd'hui” a-t-il déclaré.

“Mes débuts ont été très difficiles”

Ex-joueuse au sein du club d’El Khroub, c'est dans l'arbitrage que Ghada Mehat excelle. “J’ai très vite ressenti une attirance pour l’arbitrage et j’ai immédiatement cherché à comprendre comment on pouvait le devenir. Ainsi, et dès 2015, alors que je n’avais pas encore 20 ans, je me suis retrouvée dans la Ligue Régionale de Constantine, avec l’objectif de devenir arbitre” confiait-elle dans des propos rapportés par radio-m-net.

Issue d’une région conservatrice, Ghada Mehat a dû batailler pour se faire une place dans un milieu essentiellement réservé aux hommes. “Mes débuts ont été très difficiles, surtout que je suis issue d’une région conservatrice, où les coutumes et les traditions pèsent énormément sur la vie des gens, particulièrement sur celle des femmes”, expliquait-elle.

Quoi qu'il en soit, le succès de Ghada Mehat est un tournant dans l'arbitrage en Algérie, prouvant que le talent et la détermination peuvent briser les barrières traditionnelles. Alors que Ghada se prépare pour des défis encore plus grands, elle reste un modèle inspirant pour de nombreuses jeunes filles à travers l'Algérie et au-delà, symbolisant un avenir où le football est véritablement universel.

Algérie : 1ère femme arbitre, Ghada Mehat vise le Mondial masculin !
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.