Depuis plusieurs jours, des rumeurs venues d’Algérie et confirmées par L’Equipe font état d’une possible démission du président de la Fédération algérienne de football (FAF), Kheireddine Zetchi, moins d’une semaine après le sacre à la CAN 2019. En froid avec le pouvoir politique qui l’aurait volontairement écarté lors des célébrations, le dirigeant songerait à une démission plus ou moins contrainte et forcée par les autorités. C’est du moins ce qu’affirment certains bruits de couloir fermement démentis par la FAF qui vient de réagir à travers un communiqué.

«C’est avec une immense consternation et un profond regret que la Fédération algérienne de football (FAF) est en train d’assister, depuis quelques jours, à une campagne acharnée pour gâcher la fête des Algériens et saper le moral de nos compatriotes, alors que l’Algérie est championne d’Afrique, sacrée en Egypte 2019, et ce, en annonçant à tout-va la démission de son Président, M. Kheireddine Zetchi», a déploré l’instance ce jeudi soir.

«Ce dernier (M. Zetchi) ainsi que les membres du Bureau Fédéral s’inscrivent en porte-à-faux contre toutes les informations colportées ici et là, par différents médias, concernant une supposée démission de M. Zetchi qui, jusqu’à cette heure-ci, vaque le plus normalement du monde à ses activités au sein de l’instance fédérale. Le football algérien a besoin de calme et de sérénité pour que toutes les forces vives qui le composent puissent construire sur ce sacre historique et s’assurer, à l’avenir, d’autres succès et consécrations», conclut le document. Voilà qui clarifie les intentions du dirigeant…