La scène est terrible. A l’issue de la défaite face au Cameroun (1-2, a.p.) ce mardi en barrage retour, synonyme de non-qualification de l’Algérie pour la Coupe du monde 2022, le sélectionneur des Fennecs, Djamel Belmadi, était abattu. Les deux genoux à terre, le vainqueur de la CAN 2019 n’a pu retenir ses larmes au coup de sifflet final et il a fallu plusieurs instants pour qu’il retrouve ses esprits.

Au-delà de la déception générée par le fait de ne pas avoir tenu sa promesse de qualification vis-à-vis du peuple algérien, le technicien est sans doute conscient que cette désillusion marque la fin d’une génération. Après le fiasco à la CAN 2021, il serait étonnant que l’homme de 46 ans poursuive sa mission à la tête des Fennecs…

fpdna9wwyae9d1