Algérie : Mahrez, une pique pour Belmadi ?

Le capitaine des Fennecs, Riyad Mahrez, a réagi à l’élimination de l’équipe d’Algérie pour la seconde fois de suite au premier tour de la CAN.

Mercredi soir, la délégation algérienne est rentrée au bercail après l’élimination des Verts en phase de poules de la CAN 2023 qui se tient actuellement en Côte d’Ivoire. Un retour prématuré comme en 2022, lorsque les tenants du titre d’alors avaient terminé bons derniers de leur groupe au Cameroun.

À sa descente de l’avion, Riyad Mahrez, qui a laissé planer le suspense sur son avenir en sélection, a été interrogé sur les raisons de ce fiasco des Algériens. « Le problème ? Je ne sais pas, a répondu l’ancien joueur de Manchester City dans des propos rapportés par la presse locale. On avait quand même de bons joueurs, on a quand même un super coach. »

Une critique à l’égard de Belmadi ?

Après avoir censé son coach, il a toutefois ajouté : « Je pense que l'équipe, les 23 qui sont là, peut être à 3 ou 4 joueurs près, c’est les meilleurs joueurs d'Algérie. » Des déclarations qui peuvent être interprétées comme une critique du choix des hommes de Djamel Belmadi, dont la fin de l’aventure à la tête de la sélection a été annoncée mercredi par le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Walid Sadi. On pense notamment à la non-convocation de l’ailier de West Ham, Saïd Benrahma, écarté depuis novembre dernier pour motifs disciplinaires, ou de celle de l’ancien Nantais Andy Delort, plus appelé depuis mars 2023.

Toutefois, lorsqu'on sait que Belmadi a toujours volé au secours de son capitaine et lui a affiché un soutien sans faille durant cette CAN et son mandat, on peut aussi se dire que Mahrez pouvait tout simplement faire référence aux blessures, et plus particulièrement à celle du néo-international Amine Gouiri (4 sélections), ayant amoindri le groupe.

Algérie : Mahrez, une pique pour Belmadi ?
Prudence Ahanogbe