Algérie : record amer pour Mahrez

Grâce au sacre de Manchester City contre l’Inter Milan (1-0) ce samedi à Istanbul en finale de la Ligue des champions, Riyad Mahrez est devenu le deuxième Algérien de l’histoire à remporter la coupe aux Grandes Oreilles.

Il y a 27 ans en effet, Rabah Madjer avait été le premier Fennec à soulever le trophée. C’était en 1987 avec le FC Porto après sa fameuse talonnade face au Bayern Munich. La légende tient donc enfin son successeur. Ce triomphe aura toutefois un goût amer pour le Citizen. Contrairement à 2021 (défaite en finale contre Chelsea), lorsqu’il avait joué un rôle majeur dans le parcours des Skyblues, à l’image de son doublé face au Paris Saint-Germain en demi-finales retour (2-0), le natif de Sarcelles a cette fois vécu le sacre un peu par procuration.

11 minutes jouées sur les 5 derniers matchs…

Et pour cause, Mahrez est encore resté désespérément sur le banc ce samedi. Lorsque Kevin De Bruyne s’est blessé avant la mi-temps, Pep Guardiola a préféré faire entrer Phil Foden. Le scénario de la partie, avec des Anglais qui tentaient de préserver leur avantage, n’a ensuite pas incité le technicien catalan à procéder à des changements offensifs puisque seul le défenseur Kyle Walker est entré en jeu.

Après une participation active en phase de groupes (5 titularisations pour 2 buts et une passe décisive mais déjà une déconvenue contre Copenhague) puis une place de titulaire et un but face au RB Leipzig en 8es de finale aller (1-1), l’ancien Havrais avait dû se contenter de 35 minutes au retour contre les Allemands (avec une passe décisive à la clé). Il a été remplaçant pendant 180 minutes en quarts contre le Bayern Munich et n’a disputé que 11 minutes en demi-finales contre le Real Madrid (au retour). Un bilan forcément léger pour un joueur de ce standing, courtisé par l’Arabie Saoudite et dont l’avenir se retrouve plus que jamais au centre des débats.

Algérie : record amer pour Mahrez
Romain Lantheaume

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !