Le 12 mars, l’assemblée générale élective de la Confédération africaine de football (CAF) programmée à Rabat visera non seulement à désigner le prochain président de l’instance, mais aussi à pourvoir les 6 places réservées à l’Afrique au sein du Conseil de la FIFA. Alors qu’il avait vu sa candidature pour ce poste recalée dans un premier temps par la Commission de contrôle de la FIFA en raison de «sanctions imposées par la CAF et la Ligue de football professionnel d’Algérie» par le passé, le président de la Fédération algérienne (FAF), Kheïreddine Zetchi, avait riposté et saisi le Tribunal Arbitral du Sport (TAS).

Et l’instance lui a rendu un verdict favorable, ce qui signifie qu’il pourra bel et bien être candidat ! «Le président de la Fédération algérienne de football (FAF), M. Kheïreddine Zetchi, a été réhabilité par le Tribunal arbitral du sport (TAS) de Lausanne à l’issue du recours qu’il a introduit suite à l’invalidation de son dossier de candidature pour le Conseil de la FIFA», a ainsi indiqué vendredi la FAF à travers un communiqué. Zetchi aura comme concurrents le Marocain Fouzi Lekjaa et l’Egyptien Hani Abo Rida.