Algérie U20 : la FAF répond à la polémique Senhadji et Belaid

Le football algérien a été récemment témoin d'une situation délicate impliquant deux talents prometteurs. Yanis Senhadji (attaquant, Real Bétis) et Rayane Belaïd (ailier, Atlético Madrid) étaient initialement attendus pour représenter la sélection U20 de l'Algérie au tournoi de l'UNAF prévu du 11 au 22 novembre à Tunis. Mais un retournement de situation s'est produit, ont puisqu'ils ont vu leurs noms cités parmi les joueurs convoqués par l’équipe d’Espagne U19, ce qui n'a pas manqué de susciter de nombreuses questions et préoccupations.

Pointée du doit, la Fédération Algérienne de Football (FAF) a réagi en publiant un communiqué officiel jeudi soir. L'instance estime n'avoir rien à se reprocher et avoir été confrontée à la volte-face des deux joueurs. “Dans le cadre de la sélection des joueurs susceptibles de renforcer l’équipe nationale de la catégorie U-20, le sélectionneur national, M. Yacine MANAA, avait procédé à la convocation de joueurs locaux et ceux évoluant à l’étranger, dont Yacine SANHADJI (Real Bétis, Espagne) et Rayane BELAID (Atlético Madrid, Espagne), après avoir obtenu leurs accords de principe et l’aval de leurs parents respectifs, conformément aux procédures d’usage. Les convocations adressées aux intéressés, via leurs clubs respectifs, pour assister au premier stage d’entrainement de l’équipe algérienne, n’ont pas eu de suites, au motif que ces joueurs ont choisi la sélection espagnole U-19, suite à leur convocation par la Fédération espagnole de football (FEF)”, a expliqué la FAF.

Un choix complexe

La question de la double nationalité est un débat récurrent dans le monde du football, et chaque décision individuelle est souvent le fruit d'une multitude de facteurs : aspirations professionnelles, considérations familiales ou encore sentiment d'appartenance nationale. Néanmoins, l'incompréhension des fans algériens, perceptible sur les réseaux sociaux, est compréhensible, car voir ces deux étoiles montantes opter pour une autre nation, surtout après avoir donné leur accord de principe, représente un coup dur. Mais cela rappelle aussi à quel point les joueurs sont confrontés à des choix cruciaux dès leur plus jeune âge. Et puis il n'est pas exclu de les voir changer d'avis à l'avenir…

Algérie U20 : la FAF répond à la polémique Senhadji et Belaid
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.