Toujours dans le cadre de l’enquête menée par Shakfoot au Congo autour du trafic des joueurs et de leurs licences et à la suite du premier volet « Quand le Congo sert de marchandise », Chancel Mbemba a été réintégré au sein de l’effectif du RSC Anderlecht. D’abord écarté du groupe jusqu’à ce qu’il puisse prouver son vrai âge, le joueur est revenu chez les Mauves, presque dans la discrétion.


Convoqué pour jouer contre le White Star Woluwé en amical ce soir, Chancel Mbemba portera à nouveau la vareuse mauve. Il s’est d’ailleurs déjà entraîné mardi en compagnie de l’équipe première. Jouera-t-il avec une licence cette fois ? Rappelons que l’Union Royale Belge nous assurait que ce joueur n’était pas inscrit dans leurs fichiers, en dépit des matchs officiels joués avec les jeunes et sa présence sur le site officiel du club. Mais tout ceci est peu de chose après tout.

Nous nous étions procurés les deux premières licences de joueur, avec une date de naissance 1988. En Belgique, miracle, Mbemba était désormais né en 1994. Plus qu’un trafic d’âge, une autre donnée est stupéfiante : son titre de séjour. En un temps presque record, Anderlecht l’a obtenu, pour un mineur sans profession. « Quelqu’un a agi en haut-lieu. Ce n’est juste pas possible. Et je parle en connaissance de cause« , nous confirmait une personne mandatée sur ces dossiers par la division Afrique de la FIFPro.

Vers l’ouverture d’une enquête ?

Une enquête sera rapidement ouverte, s’étendant à l’ensemble du football belge. « Je ne peux pas encore communiquer officiellement« , continue notre interlocuteur. « Nous sollicitons l’aide de nos confrères belges (Sporta), que nous allons rencontrer. » Les communiqués devraient tomber cette semaine. « Je vous expliquerai tous les détails de ces dossiers. Que ce soit pour le cas Mbemba et tout le reste. Mais on s’attend à une longue bataille. »

 La suite de cette enquête à lire sur Sharkfoot.