Haringey Borough-Yeovil Town

Le match Haringey Borough-Yeovil Town comptant pour le quatrième tour qualificatif de la FA Cup a été interrompu et arrêté samedi. Et pour cause, deux joueurs de Haringey Borough, dont le gardien de but camerounais Valery Douglas Pajetat, ont été victimes d’insultes et d’actes racistes. 

Un nouveau cas de racisme vient de secouer le football anglais. Quelques jours après les terribles incidents du match Bulgarie-Angleterre qui a vu le président de la Fédération Bulgare de Football, Borislav Mihaylov, et le sélectionneur Krasimir Balakov démissionner, le football britannique est frappé par un autre épisode. Cette fois-ci pour des chants et insultes racistes envers deux joueurs, ce qui a conduit Yeovil Town (D5) et Haringey Borough (D7) à arrêter le match qui les opposait samedi pour le compte du quatrième tour qualificatif de la FA Cup.

Insultes, projectiles et crachats…

En effet, le gardien camerounais Valery Douglas Pajetat et son coéquipier Coby Rowe, tous deux joueurs de Haringey, ont été ciblés par le comportement raciste de la part des supporters de Yeovil. Le second a été insulté tandis que le premier a reçu des jets de projectiles et des crachats venant de la tribune des visiteurs. Ne pouvant laisser ses poulains continuer dans ce contexte, Tom Loizou, entraîneur de l’équipe, a demandé aux joueurs de quitter le terrain. Ce qui a entraîné l’interruption du match à la 64ème minute alors que Yeovil menait 1 but à 0.

Pendant environ 35 minutes, la situation ne s’est pas apaisée dans les tribunes malgré les efforts des joueurs et des dirigeants de Yeovil pour calmer leurs supporters. Ainsi, d’un commun accord, les deux clubs ont décidé d’abandonner définitivement le match. «Si nous sommes punis et expulsés, je m’en fiche. J’ai pris la décision de retirer mon équipe et je ne veux pas que Yeovil Town soit punie pour cela. Si nous sommes mis à la porte de la FA Cup et qu’ils passent, il n’y a pas de rancune», a déclaré Tom Loizou.

Précisons tout de même que deux suspects ont été arrêtés lundi dans le cadre des enquêtes en cours. Il s’agit d’un homme de 23 ans et d’un autre de 26 ans. Ils sont tous deux gardés dans un poste de police du Somerset. La FA a par ailleurs annoncé que le match sera rejoué le 29 octobre.