Auteur d’un seul but (sur penalty) en 11 matchs depuis son arrivée, Nicolas Pépé peine à assumer son statut de joueur le plus cher de l’histoire d’Arsenal (80 millions d’euros). De son côté, l’entraîneur des Gunners, Unai Emery, continue évidemment de soutenir l’ailier ivoirien. Pour expliquer sa position, l’ancien coach du PSG a pris l’exemple de Fabinho, auteur de premières semaines difficiles à Liverpool la saison passée avant de s’imposer comme un titulaire indiscutable.

«Nous avons dépensé de l’argent avec Pépé, mais Pépé a besoin de temps pour s’adapter à la Premier League», a souligné l’Espagnol mercredi en conférence de presse avant d’évoquer Fabinho. «Les six premiers mois, il n’a pas joué, c’était une adaptation. Mais maintenant, il est incroyable et je veux la même chose avec (Dani) Ceballos, avec Pépé. Nous avons besoin de patience, mais Pépé progresse. Lundi (contre Sheffield, 0-1), il a raté une grosse occasion, la clé pour gagner était avec lui. S’il marque le premier but, c’est différent. Mais c’est un processus et je crois en lui et je sais que nous avons besoin de temps et de patience. Les supporters sont patients, certains plus que d’autres.»

En souhaitant à l’Ivoirien que le déclic ait lieu ce jeudi en Ligue Europa contre Guimarães.