C’est le dossier chaud du moment à Arsenal ! Arrivé à un an de la fin de son contrat, l’attaquant vedette des Gunners, Pierre-Emerick Aubameyang (30 ans), doit trancher et décider soit de remplier avec le club londonien, soit de tenter une nouvelle aventure alors que des courtisans comme l’Inter Milan, Chelsea, voire le Real Madrid sont annoncés sur les rangs.

Interrogé par Téléfoot ce dimanche, l’international gabonais a tenu à clarifier un premier point : contrairement à ce qu’affirment les médias britanniques, il n’a pas récemment décliné des offres de prolongation. Pour la simple et bonne raison que son club ne lui a encore rien proposé de concret à l’heure actuelle !

«Je n’ai pas reçu… Enfin, récemment, je n’ai pas reçu de proposition. Mais bien sûr qu’on a déjà échangé avec le club, ça fait pas mal de mois. Ils savent très bien pourquoi rien ne s’est passé jusque-là. Ce sont eux qui ont la clé, tout simplement. A eux de faire leur travail et après on verra comment ça va se passer», a insisté l’ancien Stéphanois. Même s’il laisse de l’espoir à Arsenal, le buteur préfère être honnête : il ne sait pas encore s’il va privilégier sa formation actuelle ou préférer tenter une nouvelle aventure avec une équipe plus ambitieuse et engagée en Ligue des champions (Arsenal peut encore se qualifier mais c’est tout de même mal parti pour les Gunners).

«Je n’ai toujours pas choisi, attention !»

«C’est un tournant de ma carrière. Je veux être très franc avec tout le monde, ce sera forcément un choix très difficile à faire parce que je n’ai toujours pas choisi, attention !», a nuancé la Panthère. «On verra, mais je pense que ce sera peut-être le choix le plus important de ma carrière. Des titres ? Bien sûr, forcément. Tout joueur compétiteur rêve de gagner des titres, c’est important. Tout le monde va se poser la question : ‘est-ce qu’il veut les gagner à Arsenal ou ailleurs ?’ Ça, c’est l’avenir qui nous le dira. C’est le club qui a les clés en main. Moi, j’ai faim de titres, tout le monde le sait et je compte bien me battre pour en gagner. Que ce soit clair, rien n’est décidé.» Arsenal a donc encore un coup à jouer dans ce dossier. Charge aux pensionnaires de l’Emirates Stadium de se montrer convaincants.