«Je serai heureux s’il décide de partir à Arsenal. Ils ont beaucoup de supporters au Ghana. Ce dont ils discutent maintenant, c’est de savoir comment l’Atletico va le libérer.» Mercredi, le père de Thomas Partey ne s’est pas fait des amis du côté de l’Atletico Madrid en évoquant publiquement un possible départ de son fils vers Arsenal. Cette déclaration n’a pas été du goût des agents du milieu de terrain ghanéen, qui se sont empressés de rectifier le tir.

«Le père de Thomas Partey a peut-être dit quelque chose, mais nous pouvons le mettre de côté et respecter la communication officielle de son agence JJS Sports», ont indiqué les agents via un communiqué. «Le fait est que toute déclaration entendue était une opinion clairement mal interprétée pour convenir à un agenda particulier. Il n’y a eu aucune communication officielle ou aucune conversation de ce type entre le joueur et quiconque. Il n’y a absolument aucune vérité dans ce que le père du joueur a dit.»

Une mise au point plutôt logique étant donné que le Black Star est sous contrat avec l’Atletico jusqu’en juin 2023. Pour rappel, Arsenal devra débourser 50 millions d’euros, soit le montant de la clause libératoire de Partey, s’il souhaite boucler ce dossier.