Sadio Mané, Bayern

Le match de la dernière journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions entre le Bayern Munich et l’Inter Milan a failli très mal commencer pour Sadio Mané ce mardi. A la 9e minute en effet, suite à un corner mal renvoyé, Nicolò Barella a décoché une puissante frappe de l’extérieur que l'ailier sénégalais a détourné des deux poings, avec un geste digne d’un volleyeur.

Logiquement, l’arbitre Ivan Kruzliak, qui n’avait rien sifflé, a été invité par la VAR à revoir les images pour une main potentielle et un éventuel penalty. Après un long moment de réflexion, l’officiel a décidé de siffler… un corner, comme si Mané avait donc dégagé le ballon avec une partie licite de son corps.

Il s’agit d’une décision logique dans la mesure où le Bavarois a seulement cherché à se protéger la tête avec ses mains. D’ailleurs, le joueur de l’Inter qui se trouve derrière lui a exactement le même réflexe. Plutôt que de s'en tenir au seul ralenti qui semble accabler le Lion, M. Kruzliak a donc fait preuve d’une volonté de comprendre le jeu en prenant cette décision. Une attitude à saluer !

Mané échappe au penalty