CAF Awards : “s’offusquer de ce qui s’est passé pour Mahrez, c’est de l’hypocrisie “… La sortie inattendue de Belmadi

Le sélectionneur de l’équipe d’Algérie, Djamel Belmadi, est revenu sur l’absence polémique de Riyad Mahrez parmi les finalistes du Ballon d’Or africain 2023.

Le 7 décembre dernier, la Confédération africaine de football (CAF) dévoilait les finalistes pour le Ballon d’Or africain. Mohamed Salah, Achraf Hakimi et Victor Osimhen, sacré quatre jours plus tard à Marrakech au Maroc, étaient les trois nommés. Pas de Yacine Bounou, pourtant troisième pour le Trophée Yachine et 13e au Ballon d’Or européen, ni de Riyad Mahrez, vainqueur d’un triplé retentissant coupe-championnat-Ligue des champions avec son ex-club de Manchester City la saison passée.

La presse algérienne avait dans la foulée crié au scandale. Elle estimait qu’au vu de son palmarès, le capitaine des Fennecs (89 capes, 30 buts) méritait une place aux côtés de l’indiscutable Osimhen. Et ce, à l’inverse de l’Égyptien Salah ayant achevé une saison blanche à Liverpool, et du Marocain Hakimi qui n’a pour seul fait d’arme que la demi-finale inédite avec les Lions de l’Atlas à la Coupe du monde 2022.

Belmadi pas tendre avec la presse algérienne

Alors qu’il avait exprimé son soutien à l’ailier de 32 ans à la mi-novembre, Djamel Belmadi a été questionné sur ce qui ressemble à une déception pour son chouchou, ce dimanche en conférence de presse, avant le départ des Fennecs pour le Togo, en vue du stage pré-CAN 2023. Et le moins que l’on puisse dire est que mal en a pris aux journalistes. Car contre toute attente, le technicien a copieusement chargé ses interlocuteurs en raison de leur indignation, selon lui, beaucoup trop tardive.

« J’ai vu à quel point toute la presse algérienne s’est offusquée à l’unisson lorsque Mahrez n’a pas eu le Ballon d'Or africain. Vous vous êtes entendus entre vous et vous avez crié au feu. Moi ça fait cinq ans que je parlais mais j’étais tout seul. Personne ne m’a soutenu. Je n'ai jamais rencontré personne venu dire ici ce qui est dit sur un plateau. Pour moi, et je le dis en sachant que ça va faire la une demain : s'offusquer de ce qui s'est passé pendant les CAF Awards, c'est de l'hypocrisie et c'est de la schizophrénie », a taclé le patron des Verts, connu pour ne pas y aller avec le dos de la cuillère avec la presse locale.

Loin des polémiques, Belmadi et ses joueurs démarreront leur stage lundi à Lomé, et affronteront respectivement les 5 et 9 janvier 2024 le Togo et le Burundi avant de mettre le cap sur la Côte d’Ivoire où ils entreront en lice contre l’Angola le 15 janvier dans le groupe D.

CAF Awards : “s’offusquer de ce qui s’est passé pour Mahrez, c’est de l’hypocrisie “… La sortie inattendue de Belmadi
Prudence Ahanogbe