La Guinée a officiellement eu raison d’Ebola, qui a fait pas moins de 2 500 morts dans le pays. L’épidémie de fièvre hémorragique a été déclarée officiellement terminée, lundi 28 décembre 2015. Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), un pays est déclaré libre du virus Ebola après expiration d’un délai de 42 jours, à partir de la guérison ou du décès du dernier patient contaminé et si aucun nouveau cas n’est intervenu entre temps. Sur les quelques 28 600 cas recensés par l’OMS, dont 11 300 mortels, plus de 3 800 ont été enregistrés en Guinée, où plus de 2 500 malades ont succombé à la maladie. Raison pour laquelle la Confédération africaine de football avait pris des mesures sanitaires en interdisant notamment la tenue de rencontres internationales sur le sol guinée, contraignant de facto le Sily National à délocaliser ses matches « à domicile » au Maroc pendant près de deux années. Une décision qui pourrait prochainement être levée par l’instance du ballon rond.