Comme attendu, le milliardaire sud-africain Patrice Motsepe sera le seul candidat pour la présidence de la Confédération africaine de football (CAF) à l’occasion de l’assemblée générale élective de l’instance qui se tiendra vendredi prochain à Rabat au Maroc.

Après le Sénégalais Augustin Senghor et l’Ivoirien Jacques Anouma la veille, le Mauritanien Ahmed Yahya a comme prévu annoncé à son tour ce samedi qu’il renonce à se présenter au nom de «l’avenir de la CAF et du football africain».

Après leur entrevue du week-end dernier à Rabat, les 4 dirigeants se rencontreront à nouveau dimanche à Nouakchott en Mauritanie au lendemain de la finale de la CAN U20 afin de ratifier officiellement le «protocole de Rabat» qui répartit les rôles comme suit : Motsepe président, Senghor et Yahya vice-présidents et Anouma conseiller spécial du président. Le plan chapeauté par la FIFA va bel et bien se mettre en place…